L’histoire ancienne de Rurutu racontée par Bruno Saura

L’objectif de ce cahier est de dresser la généalogie des anciens « puta tupuna », d’en saisir l’architecture ainsi que leurs contenus. (Photo : Présidence)
L’objectif de ce cahier est de dresser la généalogie des anciens « puta tupuna », d’en saisir l’architecture ainsi que leurs contenus. (Photo : Présidence)

Heremoana Maamaatuaiahutapu, ministre de la Culture et de l’Environnement, a tenu aux côtés de l’ethnologue et politologue, Bruno Saura, de la directrice de la Culture et du Patrimoine, Joany Cadousteau, de la directrice du Musée de Tahiti et des îles – Te Fare Manaha, Miriama Bono et du directeur du Te Fare Tauhiti Nui – Maison de la Culture, Yann Teagai, une conférence de presse relative à la présentation du 9ème tome de la collection des Cahiers du Patrimoine, consacré à L’histoire ancienne de Rurutu, d’après les manuscrits (puta tupuna) de l’île.

Depuis plus de trente ans, l’auteur possède des copies de « puta tupuna » de Rurutu dont il détient les droits d’utilisation. En 1989, lors du Festival des arts des îles Australes, l’auteur découvre Rurutu, il y retournera plus d’une dizaine de fois. En 1977, il s‘installe à Rurutu et fréquente les « vieux » de l’île puis retourne sur Tahiti.

L’objectif de ce cahier est de dresser la généalogie des anciens « puta tupuna », d’en saisir l’architecture ainsi que leurs contenus. Il s’agit d’un travail historigraphique sur la façon dont l’histoire de cette île a été écrite par ses habitants de son peuplement initial jusqu’au XIXème siècle.

Présentés sous la forme de cahier à couverture cartonnée, ces « puta tupuna » contiennent des informations variées, des généalogies, des traditions portant sur des divinités, héros ou personnages historiques, des calendriers lunaires, des recettes de pharmacopée traditionnelle, des narrations de personnages de l’époque du contact avec les Européens, des commentaires de verset bibliques, des chants religieux etc.

Cette édition limitée à 2 000 exemplaires sera vendue au tarif unique de 1 600 francs auprès de la Maison de la culture te Fare Tauhiti Nui dès aujourd’hui et auprès du Musée de Tahiti et des Iles – Te Fare Manaha au mois de mars 2023.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire