Présentation des axes politiques en faveur de la jeunesse, de la prévention contre la délinquance et des sports

« Faire de la Polynésie française une grande nation sportive », telle est la vision que s’est fixée le gouvernement.
« Faire de la Polynésie française une grande nation sportive », telle est la vision que s’est fixée le gouvernement. (Photo Présidence)

Le ministre de la Jeunesse et de la Prévention de la délinquance en charge des sports, Naea Bennett, a présenté en conseil des ministres les ambitions de la politique de la Jeunesse, de la Prévention contre la délinquance et des sports 2022-2027.

Le ministre a détaillé la méthode par laquelle il a construit la politique en faveur de la jeunesse en associant les représentants des communes, les mouvements religieux, le monde associatif et les jeunes. Cette stratégie qui s’inscrit dans une démarche participative propose quatre grands axes stratégiques déclinés en mesures concrètes et ambitieuses par les jeunes.

« Faire de la Polynésie française une grande nation sportive », telle est la vision que s’est fixée le gouvernement. Les grands évènements à venir tels que les épreuves de surf des Jeux Olympiques de 2024 et les XVIIIe Jeux du Pacifique 2027 qui se dérouleront à Tahiti font partie des nouvelles priorités du gouvernement.

Les grands axes de cette politique en faveur de la jeunesse souhaitée par le Pays s’articulent autour :

  • D’un renforcement de la collaboration avec le mouvement sportif concernant le soutien de la pratique sportive pour tous ;
  • D’un renforcement des formations en direction des bénévoles et des cadres concernant la protection des pratiquants des activités physiques et sportives ;
  • D’une structuration du sport de haut niveau en vue de gagner les Jeux du Pacifique de 2027.

Le Comité interministériel permanent de la jeunesse et des sports, dont la création a été validée par le gouvernement, permettra de traiter de manière transversale tous les enjeux qui concernent les jeunes et les sports. Le renforcement des collaborations et l’échange d’expertise en matière de jeunesse et des sports permettront au comité de favoriser l’arrimage entre les ministères en vue d’assurer une meilleure cohérence et une plus grande complémentarité de l’action gouvernementale.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire