Un stage pour apprendre aux enfants à bricoler

Voilà une activité innovante, à la fois drôle, ludique et éco responsable qui devrait sûrement intéresser les petits bricoleurs et bricoleuses en herbe, soucieux de l’environnement. (Photo : DR)

Voilà une activité innovante, à la fois drôle, ludique et éco responsable qui devrait sûrement intéresser les petits bricoleurs et bricoleuses en herbe, soucieux de l’environnement.

Et oui, pour la première fois, un stage destiné aux enfants, ayant pour but d’apprendre à réparer les jouets cassés et objets du quotidien a été lancé durant cette première semaine de vacances scolaires. 
Cette initiative, menée en partenariat avec les ateliers collaboratifs de réparations Tata’i, qui organisent régulièrement des matinées de bricolage pour adulte, a connu un vrai succès auprès des enfants, qui en quelques jours sont devenus de vrais petits « Mc Gyver ». 

En effet, grâce au différents thèmes proposés durant le stage, les jeunes bricoleurs ont pu découvrir en s’amusant les bases du bricolage en identifiant les divers outillages et en apprenant à les utiliser. La visseuse, la perceuse ou encore le tournevis n’ont désormais plus de secret pour ces petits réparateurs…Deux ateliers, l’un consacré à la machine à laver et l’autre à la machine à coudre, leur ont aussi appris à comprendre le fonctionnement de ces appareils ménagers, de découvrir leurs composants, leurs rôles ; et d’identifier différents types de pannes avant d’effectuer, grâce à l’accompagnement d’un technicien agréé, des travaux de mise en pratique.

Enfin un dernier atelier, dédié cette fois aux lampes à LED de poche, et dans lequel les enfants ont pu fabriquer leur propre circuit à LED et apprendre à dénuder un câble électrique et à s’initier à la soudure et au montage, a clôturé cette semaine d’apprentissage.

Au total ce sont douze enfants qui ont participé à ce tout premier stage du genre. Fort de son succès, cette initiative sera reconduite durant les vacances de Février. 

En attendant, et comme noël approche à grand pas, les lutins réparateurs des ateliers tata’i, seront ce samedi 17 décembre à l’école élémentaire Hitimahana pour réparer des jouets qui seront ensuite distribués aux enfants des quartiers défavorisés de la commune. 

Pratique :
Pour en savoir plus : 87 70 92 51
Tarif : 5000 F la séance ou 18000 F la semaine
horaires du stage : de 8heures à 11h30 (goûter inclus)