Mondial de foot : l’Argentine victorieuse au terme d’un match taravana !

Bien seul parmi la foule des supporteurs de la France, ce jeune fan de Léo Messi n'a pas boudé son plaisir, avec son copain supporter de la France !
Bien seul parmi la foule des supporteurs de la France, ce jeune fan de Léo Messi n'a pas boudé son plaisir, avec son copain supporter de la France ! (Photo : Damien Grivois)

Les supporteurs de l’équipe de France de football, réunis ce dimanche 18 décembre au matin à partir de 5 heures sous le chapiteau de la présidence ou dans les bars de Papeete, sont passés par à peu près toutes les couleurs de l’arc-en-ciel !

Mais c’est finalement l’Argentine, au terme d’un match complètement taravana, qui a remporté le titre de championne du monde. Lionel Messi et ses coéquipiers, qui ont globalement rendu une meilleure copie que les Français, vont pouvoir arborer une troisième étoile sur les maillots de l’Albiceleste.

En première mi-temps, l’équipe de France a été fantomatique et méconnaissable. Les hommes de Didier Deschamps ont été sanctionnés dès le milieu de la première mi-temps, Messi transformant un pénalty consécutif à une faute d’Ousmane Dembele sur Angel Di Maria. Une dizaine de minutes plus tard, c’est ce même Angel Di Maria, à propos duquel pesaient bien des incertitudes sur son niveau de forme, qui doublait la mise après un contre assassin.

A la mi-temps, les Bleus n’avaient pas tiré une seule fois au but ! La plus grande inquiétude se lisait alors sur le visage des supporteurs. Puis le match a basculé dans l’autre sens, à compter de la 80e minute, et c’est devenu la folie… 

Un triplé pour Mbappé !

C’est d’abord Kylian Mbappé, véritable bête noire des Argentins, qui a réduit le score sur un pénalty sifflé suite à une faute sur Marcus Thuram. L’espoir était de retour et l’ambiance totalement électrique du côté de la Présidence et des bars de la ville. Moins de deux minutes plus tard, explosion de joie et tonnerre d’applaudissements lorsque l’attaquant français a remis les deux équipes à égalité, signant au passage un doublé.

L’ascenceur émotionnel n’avait pas encore dit son dernier mot : Lionel Messi inscrivait à son tour un doublé au début de la seconde période des prolongations ! Le suspense était alors à son comble… Lorsque Kylian Mbappé, encore lui, s’offrait un triplé en finale de la coupe du monde et envoyait les deux équipes disputer la cruelle séance de tirs aux buts (3-3)…

Deux joueurs français, Kingsley Coman et Aurélien Tchouaméni, ont échoué à faire rentrer le ballon dans les cages argentines. Gonzalo Montiel a définitivement donné la victoire à l’équipe sud-américaine. « Physiquement et techniquement, il faut reconnaître que les Argentins étaient très forts » a analysé, à la fin du match, Berry, un supporter tahitien des Bleus. « Mais les Français sont revenus avec un buteur comme Mbappé, trois buts c’est dingue. C’était un super match ! ».

Déception aussi du côté de Naea Benett, grand spécialiste du ballon rond. « Le destin a préféré l’Argentine aux tirs aux buts, c’est comme ça… » a regretté le ministre des Sports. « Décu pour les Français, mais Messi finit enfin avec un titre mondial, c’est une belle sortie pour lui. Personnellement, j’avais annoncé 2 buts partout puis tirs aux buts, je n’étais pas loin ! »

Séance des tirs aux buts : tous les supporteurs de la France y croient encore ! (Photo : Damien Grivois)
Savoir perdre avec le sourire ! (Photo : Damien Grivois)
Le président Edouard Fritch, « soccer fashion victim » avec baskets rouges, short blanc et chemise bleue ! (Photo : Damien Grivois)
La troisième étoile sur le maillot des Bleus devra encore attendre un peu… (Photo : Damien Grivois)