Nouveau : Delta Airlines propose trois vols par semaine vers Tahiti

Delta, via ce vol direct pour Los Angeles, peut interconnecter la Polynésie à plus d’une vingtaine de villes américaines. Son objectif est d’offrir des rotations complémentaires à celles de son partenaire aérien français. (Photo : Boeing)

La compagnie Delta Airlines, dont le premier appareil s’est posé samedi 17 décembre en début de soirée sur la piste de Tahiti-Faa’a, va proposer trois vols par semaine entre Papeete et Los Angeles jusqu’au 25 mars 2023.

Le gouvernement Fritch avait rendu en octobre un avis favorable à la demande de la compagnie américaine de desservir la Polynésie française, uniquement pour la saison IATA Hiver 2022-2023. Delta est l’une des principales compagnies au monde, avec 75 000 employés, desservant 375 destinations dans 66 pays. En septembre 2019, elle avait annoncé l’acquisition d’une participation de 20 % dans la compagnie Latam (ex-Lan Chile), l’obligeant à intégrer SkyTeam au lieu de Oneworld.

Basée à Atlanta, son Hub de Los Angeles connecte 62 villes des États-Unis et plus de 20 destinations internationales auxquelles s’ajoutent près de 35 destinations opérées par les membres de l’alliance Skyteam dont elle fait partie avec Air France. Delta, via ce vol direct pour Los Angeles, peut interconnecter la Polynésie à plus d’une vingtaine de villes américaines. Son objectif est d’offrir des rotations complémentaires à celles de son partenaire aérien français.

L’opérateur manifestait « depuis 2016 » son intérêt pour la Polynésie française, selon l’exécutif. Delta desservira Tahiti-Faa’a les mardis, jeudis et samedis, avec une arrivée programmée à 18 heures. Les vols retour quitteront Tahiti à 20h10 pour arriver en Californie le lendemain à 6h40.

L’appareil est un Boeing 767-300 ER d’une capacité de 226 sièges, dont 26 places en classe affaires. « La demande représente un total de 42 vols sur la période considérée de 14 semaines et une offre globale de 18 984 sièges » précise le gouvernement, qui espère que cette offre supplémentaire, en saison hiver, permettra de compenser la baisse du nombre de fréquences des opérateurs historiques durant cette période.

Le gouvernement indique que cette période de « test » a vocation à permettre à tous les acteurs (aéroportuaires, hébergeurs, transporteurs, prestataires) d’évaluer les impacts de l’arrivée de Delta sur le marché. La compagnie a annoncé un objectif de 8000 passagers pour cette première saison.