Moorea. Beaucoup (trop ?) de monde pour les fêtes, l’hôpital de Afareaitu à flux tendu

L’hôpital de Moorea-Afareaitu rappelle qu’il est de la responsabilité de chacun de veiller à la sécurité de tous. (Photo : Archives LDT)
L’hôpital de Moorea-Afareaitu rappelle qu’il est de la responsabilité de chacun de veiller à la sécurité de tous. (Photo : Archives LDT)

Comment dire avec diplomatie que l’hôpital de Afareaitu est trop petit et qu’il supportera difficilement un afflux trop important de patients pendant les fêtes si les accidents domestiques, de baignade ou encore de la route se multiplient alors que Moorea est prise d’assaut par les polynésiens et les touristes étrangers ? La communication de la présidence s’y est essayé :

« Le ministère de la Santé, la direction de la Santé et l’hôpital de Moorea-Afareaitu souhaitent mettre en garde les visiteurs et habitants de Moorea, des risques de santé pendant les fêtes sur l’île durant les deux semaines à venir, en raison de l’afflux de personnes attendues.

L’île de Moorea accueille régulièrement pour les fêtes et les vacances scolaires de nombreuses familles de Tahiti et un grand nombre de touristes locaux. Il est attendu pour ce week-end de Noël et jour de l’an, un nombre important de personnes à Moorea qui entraine une augmentation très importante de la population sur l’île sœur. Cet afflux majeur de population nécessite, pour le bien-être de tous, une adaptation des services de sécurité, de secours et de soins, en collaboration avec les services de la commune, du Pays et de l’État.

Néanmoins, l’hôpital de Moorea-Afareaitu qui accueille toutes les personnes dont l’état nécessite une prise en charge médicale, rappelle qu’il est de la responsabilité de chacun de veiller à la sécurité de tous. Aussi, il est demandé aux visiteurs et vacanciers d’être vigilants sur la route, en montagne et sur le lagon afin d’éviter les accidents et les noyades. Rappelons que l’abus d’alcool augmente le risque d’accidents et de violences familiales. »