Te Tiare Immobilier a le feu vert de l’APC pour racheter le centre de rééducation

Le centre de rééducation fonctionnelle (CRF) Te Tiare est une société anonyme dont l’activité principale est d’exploiter un établissement destiné à recevoir des patients bénéficiaires de la CPS qui requièrent des soins continus, globaux et prolongés, en vue de leur réinsertion.
Le centre de rééducation fonctionnelle (CRF) Te Tiare est une société anonyme dont l’activité principale est d’exploiter un établissement destiné à recevoir des patients bénéficiaires de la CPS qui requièrent des soins continus, globaux et prolongés, en vue de leur réinsertion. (Photo : Centre Te Tiare)

Par une décision du 29 novembre 2022 rendue publique ce mardi 27 décembre, l’Autorité polynésienne de la concurrence (APC) donne son feu vert à la prise de contrôle exclusif du centre de rééducation
fonctionnelle Te Tiare par la société Te Tiare immobilier.

Le centre de rééducation fonctionnelle (CRF) Te Tiare est une société anonyme dont l’activité principale est d’exploiter un établissement destiné à recevoir des patients bénéficiaires de la CPS qui requièrent des soins continus, globaux et prolongés, en vue de leur réinsertion après un évènement pathologique.

Te Tiare immobilier, qui était déjà l’un des neuf actionnaires minoritaires du centre Te Tiare, est propriétaire du foncier sur lequel a été édifié le centre qui emploie plus de 80 salariés spécialisés pour un nombre de lits sensiblement équivalent.

La société SC Te Tiare Immobilier, constituée le 1er octobre 1986, est contrôlée conjointement par la SCP B de B et par la SCI Moana Nui, qui est la société holding du « groupe Moana Nui », laquelle détient des participations contrôlantes et non-contrôlantes dans de nombreuses sociétés : services bancaires, transport de fonds, gardiennage, surveillance, sécurité aéroportuaire ou encore formation.

Contrôle exclusif

Le « groupe Moana Nui » est aussi cogestionnaire de la Marina Taina à Punaauia et concessionnaire du Duty Free de l’aéroport de Tahiti-Faa’a. Il détient également des participations dans la société SARL Vaima Beauty, exploitant des magasins sous enseigne Beauty Success à Tahiti, et dans la société d’import de produits de luxe Imporlux.

« La cession des actions envisagée n’est pas soumise à la procédure d’agrément du conseil d’administration, dans la mesure où il s’agit d’une cession à un autre actionnaire de la société » indique l’APC, qui précise qu’au terme de cette opération, Te Tiare Immobilier pourra « exercer le contrôle exclusif de la société ».

Il s’agit d’une concentration au sens du code de la concurrence de la Polynésie française, qui franchit les seuils prévus. D’abord, le chiffre d’affaires total hors taxes réalisé en Polynésie française par l’ensemble des entreprises concernées est supérieur à 2 milliards de francs. Ensuite, le chiffre d’affaires total hors taxes réalisé individuellement par deux au moins des entreprises concernées est supérieur à 500 millions de francs.

Le secteur est celui des soins de suite et de réadaptation (ou SSR), qui interviennent après une intervention, mais en dehors du cadre hospitalier.
« De manière indirecte, l’opération concerne également le secteur de la surveillance et du gardiennage, dans lequel est actif le groupe acquéreur et qui présente des liens verticaux avec le marché des SSR en centre » indique l’Autorité de la concurrence, qui précise qu’en 2020, le centre Te Tiare a accueilli entre 300 et 400 patients, pour 23 442 journées d’hospitalisation, soit une durée moyenne de 66 jours, à parts relativement égales entre les services de neurologie et d’orthopédie-traumatologie.

S’y est ajouté en fin d’année 2020 l’accueil plus résiduel de patients en soins post-Covid, notamment après un séjour en réanimation (95 % des admissions ont eu lieu à l’issue d’un séjour hospitalier).