Attaqué par le Amuitahira’a, James Heaux dépose plainte

L'histoire d'amour entre James Heaux et Gaston Flosse est définitivement terminée. (Photo: DR)

Il aura fallu moins de 20 minutes au représentant de l’assemblée de la Polynésie française, James Heaux, pour prendre connaissance de la publication assassine du Amuitahiraa o te nunaa maohi à son sujet sur les réseaux sociaux et foncer à la DTPN pour déposer plainte contre le parti.

En cause, une publication facebook expliquant que James Heaux, ancien représentant Tahoera’a, désormais dans les rangs du Tavini, n’a « recruté qu’une seule collaboratrice, sa femme » pour 533 000 francs, qu’il « travaille à Polynésie 1ere pour plus d’un million de francs par mois » et qu’il recrute dans les rangs du parti de Gaston Flosse pour les faire passer au Tavini.

Des allégations fortement dénoncées par l’intéressé. « Je suis à la DTPN justement, je vais déposer plainte », expliquait-il hier. « Sur ma collaboratrice, j’ai pris ma femme après que le parti m’a exclu en février 2020, et si j’ai appelé les collaborateur du Amuitahiraa, c’est que j’ai entendu que certains d’entre eux n’étaient pas payés. J’ai juste cherché à leur proposer un boulot, ou savoir s’ils connaissaient des personnes qui seraient intéressées. Quant à mon salaire à Polynésie 1ere, ce n’est pas 1 million de francs par mois », explique James Heaux entre rires et colère.

Comme disait François Fillon avant lui lors de la campagne des présidentielles 2017, « la séquence des boules puantes est ouvertes. »