Création d’un programme de lutte officielle contre le virus de la Tristeza des agrumes

La Tristeza est une maladie virale causée par le Citrus tristeza virus (CTV), qui s’attaque à la famille des Rutaceae, dont les agrumes et les kumquats. (Photo : DR)

Le Conseil des ministres a adopté un arrêté fixant le programme de lutte officielle contre le virus de la Tristeza des agrumes définit les mesures permettant d’éviter son introduction et sa propagation au sein d’une île infestée.

Il prévoit notamment l’interdiction du transport des plants hôtes d’une île infestée vers une île indemne ou soumise à un programme de lutte officielle et les mouvements de plantes hôtes. Ces mesures seront appliquées durant la période de diagnostic des différentes zones déclarées infestées de l’île. Il impose la destruction de tout plant reconnu infesté, une surveillance analytique de toutes les plantes hôtes dans un rayon de 20 mètres autour de chaque pied trouvé positif, ainsi qu’un programme de lutte approprié contre les pucerons vecteurs.

La Tristeza est une maladie virale causée par le Citrus tristeza virus (CTV), qui s’attaque à la famille des Rutaceae, dont les agrumes et les kumquats. Elle entraîne des baisses de qualité et de rendement et peut provoquer le dépérissement total de l’arbre.

Il n’existe aucun moyen de lutte efficace. Le virus peut être transporté par des plants ou parties de plants contaminés (plants greffés, greffons, marcottes, boutures) de la famille des Rutacées dont les Citrus, Poncirus, FortuneUa et ses hybrides, et est propagé localement par les pucerons vecteurs. Les fruits dépourvus de feuilles et les semences ne transmettent pas la maladie. Elle présente la particularité de pouvoir être asymptomatique. Les symptômes et signes sont alors difficiles à détecter visuellement. Seule l’analyse peut révéler la présence du virus sur un plant.

Une zone déclarée infestée fait l’objet d’une surveillance renforcée pendant au moins trois mois avec la réalisation des tests CTV tous les mois, puis si nécessaire, tous les trimestres.