Edito – Une démarche futée 

(Photo : Archives LDT)

La lutte contre l’inflation a conduit le ministre de l’Economie et la Fédération du commerce à signer une convention de prix bloqués. Cette opération est censée durer toute l’année 2023, durant laquelle le prix de certains produits ne subira aucune augmentation. Il était rappelé aussi, lors de cette signature, que les produits de ce panier sont amenés à évoluer dans le temps. 

Il faut d’abord saluer cette opération conjointe entre le Pays et la Fédération du commerce qui, de mémoire, ne s’est jamais produite. C’est donc une première. 

Il faut rester positif et croire à cette initiative, c’est pourquoi, il ne faut pas céder à la critique facile, concernant cette opération, qui bénéficie aux plus faibles d’entre nous. 

Quelques suggestions pourraient être émises :

Il manque dans ce panier des protéines, des légumes et des fruits. Un appel aux maraîchers et aux industriels de l’agro-alimentaire pour participer à cette opération pourrait être suggéré. 

Un effort pourrait être fait concernant les moyens de télécommunications et de data. Le territoire peut solliciter ses filiales et inviter les concurrents à faire un effort. Les budgets des familles sont lourdement affectés par ses nouvelles dépenses. Elles représentent en moyenne 4,8% de leur budget, et ce n’est pas négligeable. 

Un effort est-il encore possible car certaines familles ont besoin de maîtriser leur consommation énergétique. 

Enfin une remarque à l’endroit du pouvoir public. Comment compte-t-il faire pour exercer un contrôle sur cette opération, et de quels moyens humains dispose-t-il pour accompagner cette initiative ? 

Karim AHED