Paris. Deux SDF interpellés gare Montparnasse pour « apologie du terrorisme »

Les deux hommes ont été interpellés peu avant 8H00 alors qu'ils disaient vouloir "tout faire sauter". (Photo : AFP)

Deux hommes sans domicile fixe en possession de bouteilles de gaz sans système de mise à feu ont été interpellés vendredi matin gare Montparnasse à Paris et placés en garde à vue pour « apologie du terrorisme », a-t-on appris de sources policières et auprès du parquet de Paris.

Ces deux hommes, un Français de 51 ans et un Libyen de 29 ans, ont été interpellés peu avant 8H00 alors qu’ils disaient vouloir « tout faire sauter », a indiqué une des sources policières, confirmant une information du Figaro.

Ils étaient « en possession de neuf bouteilles de gaz inoffensives » et « n’avaient aucun système de mise à feu », a précisé à l’AFP une autre source policière. Il s’agissait de bouteilles de type réchaud de camping, selon le parquet de Paris.

Le Français, qui a crié qu’il allait se faire exploser, était alcoolisé au moment des faits, et il est de santé mentale possiblement fragile, selon cette source.

Il est inconnu des services de police, tandis que l’autre homme ne l’est que pour des infractions à la législation sur les étrangers.

Les démineurs du laboratoire central de la préfecture de police de Paris ont été dépêchés sur place. La brigade des réseaux ferrés a été saisie des investigations.

Le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, a demandé au préfet de police de Paris, Laurent Nuñez, de renforcer la sécurisation des gares de la capitale, a indiqué l’entourage du ministre.

AFP