Edito : Adieu 2022 !

Les événements marquants de cette année qui s’achève sont sans doute la guerre en Ukraine, la
mort d’Elisabeth II, la réélection de M. Macron, la coupe du monde au Qatar, l’inflation et les
perturbations climatiques.

En Polynésie française, l’élection de trois députés Tavini crée la surprise. Le parti au pouvoir se
trouve ainsi privé d’un relais de sa politique à l’Assemblée nationale.

La création d’un parti politique (Ia ora te nuna’a) avec Teva Rohfritsch et Nicole Bouteau, le retour du Heiva après la douloureuse crise Covid et le revers de Miss Tahiti à l’élection de Miss France.

Cependant, le sujet qui s’impose partout dans le monde, et qui préoccupe aussi les Polynésiens, est
la flambée des prix (énergie et alimentation). Les ménages comme les entreprises subissent des augmentations de prix conséquentes, plus de 10% au Fenua…

Le parti politique qui saura résoudre cette équation difficile aura, sans conteste, la faveur des
électeurs à l’échéance territoriale qui s’annonce pour avril prochain.


Karim AHED