Covid-19 : Fidji, Papouasie, Tahiti, les pires bilans du Pacifique insulaire

Au total, 21 pays insulaires du Pacifique ont enregistré des décès liés à l'épidémie de Covid-19.
Au total, 21 pays insulaires du Pacifique ont enregistré des décès liés à l'épidémie de Covid-19. (Visuel CPS-Nouméa)

Selon les chiffres de la Communauté du Pacifique (CPS) arrêtés en cette fin d’année 2022, c’est l’archipel des Fidji qui affiche le pire bilan cumulatif concernant l’épidémie de Covid-19, avec un total de 878 morts sur 68 625 cas d’infection officiellement recensés.

La Papouasie Nouvelle-Guinée, elle-aussi confrontée à une importante défiance vis-à-vis du vaccin, arrive en deuxième position avec 669 morts pour un total 46 663 cas d’infection comptabilisés.

Arrive ensuite la Polynésie française avec 650 décès, mais sur un total de personnes infectées beaucoup plus important (78 022 cas recensés). Puis l’île de Guam (411 morts pour 59 709 infections), la Nouvelle-Calédonie (314 morts pour 79 162 infections), les îles Salomon (153 morts pour 25 684 cas déclarés), les Etats fédérés de Micronésie (58 morts pour 22 048 infections), les Samoa américaines (34 morts pour 8 266 infections) et enfin Samoa (29 morts pour 15 975 infections).

Les états insulaires du Pacifique les moins touchés par la pandémie ont tous maintenu leurs frontières totalement fermées pendant la majeure partie de la crise sanitaire, conscients de l’incapacité de leurs services sanitaires à accueillir un flot de malades en détresse respiratoire.

Par ordre décroissant apparaissent ainsi les îles Marshall (17 morts pour 15 547 cas), Kiribati (17 morts également pour 4 887 cas), Vanuatu (14 morts pour 11 997 cas), Tonga (12 morts pour 16 182 cas), Wallis-et-Futuna (7 morts pour 3 431 cas) et enfin les îles Cook qui n’enregistrent qu’un seul décès pour 6 533 infections.

Malgré des infections recensées, les îles de Niue, Pitcairn et Tuvalu n’ont pas eu à déplorer de morts du Covid. Toute la population des îles Cook, Niue, Nauru, Palau, Pitcairn, Samoa, Tokelau et Tuvalu est vaccinée à 100% (deux doses). Arrivent ensuite Kiribati (100% mais 97% une seule dose), Fidji (99% mais 89% une seule dose), Tonga (100% mais 88% une seule dose), Guam (96% mais 87% une seule dose), les Samoa américaines (90% mais 83% une seule dose), les îles Marianne du nord (86% mais 82% une seule dose), les Etats fédérés de Micronésie (85% mais 74% une seule dose) et Vanuatu (79% mais 72% une seule dose).

La Nouvelle-Calédonie (75% deux doses, 72% une dose) et la Polynésie française (74% deux doses et 72% une dose) sont en queue de classement. Elles devancent toutefois les îles Marshall (85% deux doses et 70% une dose), Wallis et Futuna (67% deux doses et 64% une dose), les îles Salomon (65% deux doses et 48% une dose). Le « cancre » du classement est la Papouasie Nouvelle-Guinée, au bilan humain le plus lourd de la région, avec seulement 7% de la population ayant reçu deux doses de vaccin contre 5% qui n’ont reçu qu’une dose.