Trois blessés, dont un enfant en urgence absolue, dans l’incendie d’un squat à Grenoble

(Photo : AFP)

Trois personnes d’origine roumaine ont été blessées lundi dans l’incendie d’une bâtisse squattée à Grenoble, dont un adolescent de douze ans, qui se trouve en « état d’urgence absolue », et une femme enceinte, a-t-on appris auprès des secours et du procureur.

Le feu s’est déclenché aux alentours de 13H30 dans cette vieille bâtisse, occupée par des membres de la communauté rom, d’après les pompiers et la police.

« Selon les premiers éléments, l’incendie a été occasionné par l’explosion accidentelle d’une bouteille de gaz située dans la cuisine d’un des logements », a indiqué à la presse le procureur de la République de Grenoble, Eric Vaillant, en précisant que « la bâtisse était squattée depuis plusieurs mois ».

Le bilan provisoire fait état de « trois blessés d’origine roumaine dont un enfant âgé de 12 ans souffrant de brûlures sévères », a-t-il ajouté. Les secours ont précisé que le garçon se trouvait en état d’« urgence absolue ».

« Les deux autres victimes souffrent de blessures plus superficielles », a précisé le procureur. Il s’agit d’une femme enceinte de 25 ans et d’un homme de 31 ans, selon les secours, qui ont expliqué qu’ils avaient été, comme l’adolescent, transportés au CHU de Grenoble.

Le parquet a ouvert une enquête pour recherche des causes et circonstances de l’accident dont il a saisi les policiers du commissariat de Grenoble.

D’après les pompiers, 24 personnes ont été évacuées de la bâtisse, en plus des trois personnes blessées.

Selon la police, « le camp est composé de 21 personnes dont 14 enfants de la communauté rom ».

Le feu est désormais maîtrisé mais les pompiers étaient encore sur place en milieu d’après-midi, en raison d’un risque d’effondrement des planchers et de la toiture.

AFP