Centre hospitalier : le vote du budget à nouveau suspendu

Selon la CSTP/FO, le conseil d’administration suspendu devrait reprendre le jeudi 12 janvier à 8 heures.
Selon la CSTP/FO, le conseil d’administration suspendu devrait reprendre le jeudi 12 janvier à 8 heures. (Archives LDT)

Le vote du budget du Centre hospitalier de la Polynésie française (CHPF) a de nouveau été suspendu ce vendredi 6 janvier au matin. Devant « l’insuffisance » du budget présenté il y a deux semaines, le personnel n’a pas caché qu’il redoutait une réduction du nombre de lits et de certaines activités.

Le chiffre de 4 milliards de francs de déficit a même été évoqué, et non contesté par le ministre de l’Economie et des Finances, Yvonnick Raffin, qui a prétendu « le découvrir ».

Le budget du CHPF doit être voté d’ici le 31 mars 2023. A défaut, c’est le budget 2022 qui serait reconduit, un scénario impensable pour les employés de l’hôpital qui ont manifesté ce vendredi matin devant l’entrée du Centre hospitalier.

Les praticiens et personnels médicaux de l’hôpital redoutent de manquer de budget sur les comptes de fonctionnement courant qui permettent de payer en priorité les divers fournisseurs.

Faute d’avancée aujourd’hui sur ce dossier, les syndicats avaient menacé de lancer un mouvement de grève sans précédent. Selon la CSTP/FO, le conseil d’administration suspendu devrait reprendre le jeudi 12 janvier à 8 heures.

Une réunion de concertation et de travail est prévue deux jours plus tôt, le mardi 10 janvier à 15h avec l’ensemble des membres du conseil d’administration, la CPS, l’Agence de régulation sanitaire (Arass) et les représentants syndicaux.