Cérémonie de pose de 1ère pierre de la résidence « Ahonu » à Mahina

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, accompagné du Vice-président et ministre du Logement, Jean-Christophe Bouissou, a procédé à la pose de la première pierre de l’opération « Ahonu » dans la commune de Mahina, ce vendredi 6 janvier.

La résidence « Ahonu » sera réalisée sur un terrain de 25 000 m² dans la vallée de Ahonu, et comportera 36 logements répartis sur 8 bâtiments en R+1 et R+2. La typologie des appartements se décline en 4 F2 dont 1 pour personnes à mobilité réduite (PMR), 6 F3, 16 F4 dont 1 PMR, 6 F5 et 4 F6. L’opération prévoit également l’aménagement de 70 places de parking, une station d’épuration, un local associatif et des aires de jeux et de loisirs.

L’opération privilégie le « mieux vivre ensemble » et le confort de vie des futurs locataires, tout en intégrant la résidence dans la vallée. Ainsi, les aires de jeux sont réparties dans différentes zones de la résidence, et le ruisseau existant sera aménagé en coulée verte et reliera la résidence à l’espace naturel en amont qui pourrait être accessible par un sentier pédestre.

L’accent a également été mis sur le confort hygrothermique, l’économie d’énergie et la durabilité des constructions, par la conception de logements traversant, bénéficiant d’une ventilation et d’un éclairage naturels optimisés, de débords de toiture réduisant l’impact de l’ensoleillement, de chauffe-eau solaires, etc. Ces logements sont destinés à la location simple pour des familles dont le revenu ne dépasse pas 2 SMIG.

Le coût total de l’opération est estimé à 1,5 milliards de francs, cofinancés par l’Etat et le Pays dans le cadre du Contrat de Développement et de Transformation 2022, et injectés dans l’économie polynésienne.

Les travaux s’étendront jusqu’au 1er trimestre 2024, mobilisant 11 entreprises du bâtiment et une soixantaine d’emplois.

C’est le premier chantier que l’OPH inaugure cette année. En outre, la production de logements sociaux s’inscrit dans le plan de relance 2021-2023, confirmant l’importance de l’OPH dans l’activité économique du Pays.

La cérémonie s’est également déroulée en présence de l’administrateur des îles du Vent et des îles sous-le-Vent, Guy Fitzer, de la ministre de l’Education, Christelle Lehartel, du maire de la commune de Mahina, Damas Teuira, du directeur général de l’Office Polynésien de l’Habitat (OPH), Moana Blanchard et de ses équipes en charge de l’opération ainsi que de la représentante à l’Assemblée de Polynésie française, Beatrice Lucas.