Edito – La démocratie à l’épreuve 

Donald Trump et Jair Bolsonaro à la Maison Blanche. (Photo : DR)
Donald Trump et Jair Bolsonaro à la Maison Blanche. (Photo : DR)

Nos démocraties sont-elles fatiguées ? Inadaptées ? incomprises ? L’élection du président Joe Biden a été contestée par Donald Trump et ses partisans, le 6 janvier 2021, le Capitole était pris d’assaut par des citoyens américains convaincus que l’élection avait été truquée. Le milliardaire n’avait eu de cesse de répéter que le vote électronique et postal était entaché d’irrégularité. C’est bien connu, à force de répéter un mensonge, il devient une vérité et il se trouve qu’il y a toujours une ou plusieurs oreilles pour y croire ! La vérité alternative (un mensonge déguisé) a ainsi fleuri sous la mandature de Donald Trump.

La démocratie américaine, érigée naguère en modèle, a perdu de sa superbe, les plaies de cette fracture ne se sont pas refermées, le mal qui ronge cette partie de la population, désignée comme populiste, n’est pas soignée et les problèmes ne sont pas réglés.

Au Brésil, on a assisté ce week-end à la même attaque, cette dernière a visé les trois lieux du pouvoir (le congrès, le palais présidentiel et le Tribunal suprême fédéral) par une foule bolsonariste manipulée comme le fut hier celle du Capitole. D’ailleurs, Jair Bolsonaro, lorsqu’il était en campagne, a été surnommé le” Trump tropical”.

Le populisme gagne du terrain aux USA, Brésil, Europe. Il est intéressant de noter que ce sont des milliardaires comme Donald Trump ou Jair Bolsonaro… qui prétendent parler au nom du peuple, comprendre sa souffrance… Et ça marche !

En conclusion, je vous livre cette citation de Camus : «la démocratie, ce n’est pas la loi de la majorité mais la protection de la minorité». 

Karim Ahed