Arue : le va’a pour apprendre les valeurs de la vie

Photo réalisée au motu de Arue, lors de la dernière journée du Projet éducatif, sportif et culturel.
Photo réalisée au motu de Arue, lors de la dernière journée du Projet éducatif, sportif et culturel. (Photo TP)

« On leur apprend à ramer bien sûr. Mais surtout, ils apprennent à se respecter les uns les autres, à travailler en équipe, à se synchroniser, bref à faire en sorte que le groupe soit une seule unité… » Tamatoa Perez assure à titre professionnel, depuis une dizaine d’années au motu de Arue, des formations à la pirogue tahitienne au profit de jeunes des quartiers prioritaires.

Les enfants, âgées entre 8 ans et 15 ans, viennent par groupes de 15 ou 20, les mercredis après-midi du mois d’avril à la mi décembre, et durant toutes les vacances scolaires de l’année, le plus souvent en matinée.
Ils sont sélectionnés par la commune de Arue, et Tamatoa les accueille dans le cadre d’une convention passée avec le Contrat de ville, qui permet de garantir des tarifs attractifs.

Tamatoa Perez s’occupe également, à titre bénévole, de la promotion du va’a tahitien auprès d’autres publics, notamment les personnes handicapées.