« L’informatique », ‘e aha tēra mea ?

(Photo : DR)

En fonction de la personne avec qui vous parlez, « l’informatique » sera un sujet plus ou moins intéressant, plus ou moins vaste, et dont les origines seront plus ou moins anciennes. Par exemple, les plus anciens algorithmes qu’on ait retrouvés datent de plus de 3500 ans, mais l’invention du transistor date de 1947.

Pour faire simple, partons de la commercialisation des micro-ordinateurs qui a commencé à la fin des années 1970. Cela fait donc, pour nous grand public, plus de 40 ans que nous utilisons « l’informatique ». À l’instar de nos voitures, nos ordinateurs se sont améliorés, complexifiés, sophistiqués. Dans le monde d’avant, celui où tout était mieux et plus simple, l’usage était de vidanger sa voiture soi-même. Maintenant, toute voiture neuve est bourrée d’électronique, et le mécanicien a plus vite faite de brancher un câble USB pour que la voiture lui dise où elle a mal.

Alors devant ce constat, agrémenté du fameux fossé entre générations, de ces fameux « digital native », i.e. nos enfants nés dans « l’informatique » depuis la fin des années 1980, on fait quoi ? On capitule ? On se résout à appeler la nièce ou le neveu quand on a oublié le mot de passe de l’adresse Gmail ? On note tous nos mots de passes (et codes de cartes bleues tant qu’à faire) dans l’application « Notes » de notre smartphone ?

Non. Évidemment que non. Parce qu’a contrario de nos voitures, que l’on peut remplacer par des motos, des vélos ou nos pieds, nous n’avons plus les moyens de nous passer de « l’informatique ». Nos salaires, nos cotisations, nos reversements, le prix de nos billets d’avions, les paiements par carte, les réseaux sociaux … tout cela est fait par «l’informatique».

Alors quoi de plus adapté que la renaissance de La Dépêche en « pure player », c’est-à-dire un média 100% numérique, pour nous intéresser à « l’informatique » en général, et à ses impacts sur notre société en particulier ? C’est que ce que nous vous proposerons dans cette colonne hebdomadaire. Et parce que c’est un sujet aussi important que d’actualité, nous vous parlerons la semaine prochaine d’intelligence artificielle et de ChatGPT, la coqueluche du moment.

Pita