France – Démantèlement de la plus importante fabrique de cigarettes de contrefaçon

"AFP PHOTO / SERVICE D'INFORMATIONS ET DE RELATIONS PUBLIQUES DES ARMEES (SIRPA)

Dans une petite commune de l’ouest de la France, il y avait tout pour fabriquer, conditionner, expédier les cigarettes de contrefaçon, y compris un espace de vie pour ne pas avoir à quitter les lieux. Les gendarmes ont démantelé jeudi 12 janvier près de Rouen la plus importante fabrique clandestine de cigarettes à ce jour dans le pays.

Plus de 100 tonnes de produits (55 tonnes de cigarettes, 50 tonnes d’étiquettes, filtres, papiers, emballages… et 18 tonnes de résidus de tabac et de déchets de cigarettes) ont été saisies. Le prix de revente de tabac contrefait est évalué à 13,7 millions d’euros, selon la gendarmerie nationale.

Ce qui en fait la plus importante fabrique clandestine découverte à ce jour en France.

La première l’avait été en décembre 2021 par les douanes à Poincy, en région parisienne. Depuis cette « première », deux autres ateliers clandestins ont été mis au jour: un site de conditionnement à La Longueville (dans le nord) et un lieu de stockage à Poincy, encore.

Le 12 janvier, les gendarmes, alertés par l’Office européen de police (Europol) fin 2022 sur la présence d’un trafic international de cigarettes dans la zone industrielle de Saint-Aubin-les-Elbeuf, près de Rouen, découvrent une véritable usine intégrée.

L’ensemble des produits saisis a été détruit immédiatement, de même que les machines de production, a précisé la gendarmerie.

Neuf personnes, âgées de 21 à 55 ans, toutes de nationalité étrangère, ont été interpellées et placées en garde à vue. La majorité d’entre elles sont de nationalité moldave.

A raison de 8 heures par jour, ces usines rapportent, selon les renseignements douaniers, de 80.000 à 120.000 euros la journée, soit 7 millions d’euros pour trois mois.

AFP