Pédopornographie – Le film « Corsage » candidat aux Oscars dans la tourmente après l’inculpation d’un acteur

La réalisatrice et scénariste de "Corsage" Marie Kreutzer s'est dite "attristée et en colère qu'un film féministe [...] soit à ce point sali et abîmé par les actions horribles d'une seule personne". (Photo : AFP)

L’équipe du film autrichien à succès sur Sissi « Corsage », candidat de l’Autriche aux Oscars, était dans la tourmente dimanche 15 janvier, après l’annonce de l’inculpation pour possession de matériel pédopornographique du comédien qui joue l’empereur François Joseph.

La télévision publique ORF, qui a cofinancé le long-métrage, « s’abstient immédiatement de produire et de diffuser des œuvres avec Florian Teichtmeister », peut-on sur le site internet du groupe audiovisuel.

Selon l’ORF, la chaîne de cinémas Cineplexx, qui gère 400 salles dans douze pays, a aussi retiré de l’affiche l’œuvre présentée l’an dernier au festival de Cannes en sélection « Un certain Regard ».

Mais l’association professionnelle de l’industrie cinématographique en Autriche a fait savoir à l’AFP qu’elle maintenait « en concertation avec la réalisatrice et les producteurs » la candidature de « Corsage » pour les Oscars.

La réalisatrice et scénariste de « Corsage » Marie Kreutzer s’est dite « attristée et en colère qu’un film féministe […] soit à ce point sali et abîmé par les actions horribles d’une seule personne ».

Le théâtre national autrichien Burgtheater, où le comédien est sociétaire, a par ailleurs annoncé son licenciement avec effet immédiat.

AFP