Du 4 au 12 février, le Fifo fête ses 20 ans avec une édition spéciale !

Pour cette édition "spéciale 20 ans", les 13 membres du comité de présélection ont retenus 43 films parmi les 125 documentaires et courts-métrages reçus.
Pour cette édition "spéciale 20 ans", les 13 membres du comité de présélection ont retenus 43 films parmi les 125 documentaires et courts-métrages reçus. (Photo J.Rofes)

La vingtième édition du festival international du film documentaire océanien se déroulera à la Maison de la culture du 4 au 12 février 2023. Cette année, le président du jury est l’écrivain et poète, Alain Mabanckou.

Pour cette édition « spéciale 20 ans », les 13 membres du comité de présélection ont retenus 43 films parmi les 125 documentaires et courts-métrages reçus. Au total, 13 films sont en compétition. 
Le comité organisateur a souhaité enrichir le festival de plusieurs nouveautés, tant au niveau des projections,que du jury, des ateliers ou encore des invités. 

Cet anniversaire sera en effet l’occasion de revoir, lors de deux soirées spéciales, l’intégralité des films primés par le public au cours des 19 éditions précédentes.

Le public pourra ainsi se replonger dans les grandes thématiques qui ont marqué le festival et rencontrer, après les projections, les réalisateurs.

Toute l’histoire de ce festival, initié et imaginé par l’actuel ministre de la culture Heremoana Maamaatuaiahutapu, sera également retracée et racontée dans un film de 52 minutes intitulé « J’ai 20 ans et je m’appelle Fifo », réalisé par Jacques Navarro et diffusé au grand public le samedi 11 février. 

Retour de « La nuit du président »

Pour les 20 ans du Fifo, un nouveau jury, le « jury jeunesse » composé de sept étudiants en BTS communication au lycée Diadème, a aussi été sélectionné. Il récompensera le documentaire de son choix et lui attribuera une dotation de 300 000 F.

Le festival renoue également cette année avec « la nuit du président » qui aura lieu le 6 février au grand théâtre dès 18h30. Cette soirée sera l’occasion pour Alain Mabanckou de faire découvrir au grand public un documentaire intitulé « Noirs en France » dont il a co-écrit le scénario avec la réalisatrice Aurélie Perreau. Ils y donnent la parole aux Français noirs de tous âges et de tous horizons, connus et inconnus, qui racontent chacun leur histoire faite de préjugés, de stéréotypes mais aussi de fierté et d’espoir.  

Enfin, pour cette édition spéciale, le festival « hors les murs », proposera au public de participer à six ateliers afin de découvrir et se familiariser aux différents aspects de la réalisation et de la conception de documentaires. 

Ainsi Sydélia Guirao animera un atelier « scriptwritting » qui parlera des ingrédients essentiels à l’écriture d’une histoire ou d’un scénario pour induire l’émotion que l’on souhaite provoquer chez le spectateur.

Are Rambault proposera quant à lui de découvrir l’art du reportage télévisuel. Un atelier « contenu et nouveau media » animé par Kaualuu permettra au public de mieux comprendre les codes et les clés pour réaliser et diffuser des créations audiovisuelles courtes sur des plateformes telles que YouTube, Tiktok, Instagram…

Nyko Pk16 proposera un atelier « stop motion » qui consiste à créer des films en utilisant la technique image par image. Autre nouveauté, l’atelier vidéo jockeying qui sera animé par Virginie Raba. Celle-ci développera la technique du Vjing qui consiste à diffuser et retravailler des images animées en temps réel. Enfin, pour finir, un atelier radio-création autour du format podcast sera présenté par Marie-Emmanuelle Fusade. 

Au village du FIFO, les centres d’entraînement aux méthodes d’éducation actives de Polynésie française organisent, pour la sixième fois, « les échos du festival international du film d’éducation » (FIFE). Une programmation accessible dès 6 ans sera proposée sur des thèmes variés comme l’adolescence, les mondes de la famille, la mixité…

Les 13 films en compétition 

A boy called Piano (réalisation : Nina Nawalowalo – Nouvelle-Zélande)
Ablaze (réalisation Alec Morgan – Australie)
Andi, Marie Claude Tjibaou (réalisation Emmanuel Tjibaou et Dorothée Tromparent – Nouvelle Calédonie)
Clean (réalisation Lachlan McLeod – Australie)
Dame Valérie Adams : More than gold (réalisation Briar March – Nouvelle-Zélande)
Franklin (réalisation Kasimir Burgess – Australie)
Incarceration nation (réalisation : Dean Gibson – Australie)
Milked (réalisation Amy Taylor – Nouvelle-Zélande)
Motu Haka, le combat des îles Marquises (réalisation : Raynald Mérienne -Polynésie française)
No Maori allowed (réalisation Corinna Hunziker -Nouvelle Zélande)
The healer stones of kapaemahu (réalisation : Dean Hamer, Hinaleimoana Wong-Kalu et Joe Wilson – Hawaï)
Waan Yaat sur une terre de la République (réalisation : Emmanuel Desbouiges, Dorothée Tromparent – Nouvelle-Calédonie)
Waterman (réalisation : Isaac Halasima – Hawaï)

Pratique : 
Tarifs : 
Pass semaine 3500 F/4 jours
Entrée 1000 F/jour ou 500 F (moins de 26 ans)
*gratuit pour toutes les personnes nées en 2003

Billetterie ouverte à compter du 18 février à la Maison de la culture ou sur le site internet
Pour en savoir plus : www.fifotahiti.com

—————————-

Le OFF au grand théâtre de la maison de la culture : gratuit et ouvert à tous

Le 4 février à 16h : fenêtre sur courts et à 19h : 13ème nuit de la fiction
Le 5 février à 16h : Soirée spéciale projection « Pacifiction » présenté au 75ème festival 
de Cannes.
Le 6 février à 18h30 : La nuit du président avec la projection du film « Noirs en France »
Le 11 février à 17h30 : Projection du film « J’ai 20 ans et je m’appelle Fifo » de Jacques Navarro et à 19h, première projection mondiale du film « Les oubliés de l’atome » qui sera suivie d’une table ronde.