Retraites – Plus d’un million de manifestants en France, nouvelle mobilisation le 31 janvier

Fortes de ce succès, les huit grandes centrales syndicales (CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, Unsa, Solidaires et FSU) se projettent vers une deuxième journée d'action, fixée jeudi soir au 31 janvier. (AFP)

Plus d’un million de manifestants, des grèves suivies à l’école, dans l’énergie ou les transports: les syndicats ont réussi jeudi à fortement mobiliser contre la réforme des retraites, et ont d’ores et déjà annoncé une nouvelle journée d’action, le 31 janvier, pour faire reculer le gouvernement.

« Plus de deux millions » de personnes ont manifesté dans plus de 200 cortèges, dont environ 400.000 à Paris, a affirmé la CGT, tandis que le ministère de l’Intérieur comptabilisait 1,12 million de manifestants, dont 80.000 dans la capitale.

Un niveau de mobilisation supérieur à celui du 5 décembre 2019: au démarrage de la contestation contre le précédent projet de réforme des retraites, la police avait dénombré 806.000 manifestants en France, la CGT 1,5 million.

Fortes de ce succès, les huit grandes centrales syndicales (CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, Unsa, Solidaires et FSU) se projettent vers une deuxième journée d’action, fixée jeudi soir au 31 janvier.

Avant cette date, les syndicats et plusieurs mouvements de jeunesse appellent à « multiplier les actions », notamment autour du 23 janvier, jour de présentation du projet de loi en Conseil des ministres.

« Le gouvernement doit renoncer » au relèvement de l’âge légal à 64 ans en 2030 et à l’allongement accéléré de la durée de cotisation à 43 ans dès 2027, a estimé l’intersyndicale dans un communiqué lu devant la presse.

Depuis Barcelone où il participait à un sommet franco-espagnol, le président Emmanuel Macron a assuré de la « détermination » de l’exécutif pour faire aboutir une réforme « juste et responsable ».

La Première ministre Elisabeth Borne a elle salué les « bonnes conditions » dans lesquelles se sont déroulées les manifestations. « Permettre que les opinions s’expriment est essentiel pour la démocratie. Continuons à débattre et à convaincre », a-t-elle exhorté.

AFP