Des Américains de « Jeunesse en Mission » veulent apporter leur aide

Le souhait de JEM est d’apporter à la Polynésie française, à compter du mois d’avril, sa contribution sous la forme d’une mise à disposition de sa flottille qui pourra être déployée vers les îles isolées mal desservies.
Le souhait de JEM est d’apporter à la Polynésie française, à compter du mois d’avril, sa contribution sous la forme d’une mise à disposition de sa flottille qui pourra être déployée vers les îles isolées mal desservies. (Photo : présidence)

Le président Edouard Fritch a reçu, vendredi 20 janvier à la Présidence en présence de la tavana de Arue Teura Iriti, une délégation composée de quatre personnes originaires de Hawaii et des Etats-Unis, représentant l’organisation chrétienne Jeunesse en Mission (Youth With A Mission – YWAM), selon un communiqué de la présidence. Cette délégation était accompagnée du pasteur Eduardo Cicero de Tahiti.

Cette réunion avait pour objet de proposer à la Polynésie française une collaboration visant à apporter une aide non seulement matérielle « mais aussi mentale et spirituelle à la jeunesse polynésienne vivant dans les îles isolées. »

La délégation s’est déjà rapprochée de certaines communes telles que Faa’a et Moorea et de quelques îles des Tuamotu et des Marquises.

Le souhait de JEM est d’apporter à la Polynésie française, à compter du mois d’avril, sa contribution sous la forme d’une mise à disposition de sa flottille qui pourra être déployée vers les îles isolées mal desservies. Dans ce cadre, les membres de Jeunesse en Mission seront appelés à travailler en étroite collaboration avec les maires, les églises et les écoles précise l’exécutif.

Le Président les a remerciés pour cette proposition qui pourrait aider la jeunesse polynésienne. Mais la présidence indique que « la mise en œuvre de ce projet nécessite toutefois la définition d’un cadre, qui pourrait prendre la forme d’un protocole d’accord. »