SURF – Du très haut niveau pour la 1ère journée du Championnat Open

Vétéran du championnat de polynésie, Hira Teriinatoofa est toujours présent pour se mesurer à la jeune génération. (Photo: Wendy Cowan)

Samedi 21 janvier, à l’embouchure de la Papenoo, la 1ère étape du championnat de Polynésie Open est lancée. Organisée par le Tahiti Surf Club, la compétition démarre dans des conditions idéales : une houle de 1,50 mètre, pas de vent et un soleil au rendez-vous.

Au premier tour, le très jeune Liam Sham Koua, 9 ans, marque les esprits en se qualifiant pour le deuxième tour avec des manœuvres dignes des plus grands. Il finit 2ème de la série 2 avec un score à 8,30/20 derrière Samuel Ozabal, qualifié lui aussi avec un 10/20. De son coté, Maxime Ratia donne le ton et plaque les premières manœuvres aériennes de la compétition, ce qui lui permet de remporter sa série 3 avec un total de 11,83.

Liam Sham Koua, 9 ans, n’a pas peur de faire face à ses aînés. (Photo: Wendy Cowan)

Dans ce premier tour, on retrouve également des ténors du championnat de ces 25 dernières années, à l’image de Hira Teriinatoofa (44 ans) et Hihimahana Leboucher (40 ans). Un surf puissant et sur le rail qui leur permet d’aller chercher la 2ème et 1ère place de leur série respective.

Et enfin, autre sensation de ce premier tour, la présence de nos athlètes internationaux Kauli Vaast et Vahine Fierro. Cette dernière, inscrite à la fois en catégorie Men et Ondine, s’offre une 1ère place en série 7 avec un total à 13,50, et lance un message fort au reste des compétiteurs. De son coté, Kauli fait parler la foudre avec un surf précis et aérien que saluent les juges par un score final de 14,67, meilleur total de ce premier tour.

Vahine Fierro, en grande forme, décide de concourir face aux hommes. (Photo: Wendy Cowan)

Au deuxième tour, le niveau monte, avec l’entrée en compétition de certaines grandes figures du surf local. Enrique Ariitu lance les hostilités dans sa série 1 avec des airs de classe mondiale, score total 13,17, il se qualifie. Taumata Puhetini, local du spot, fait parler son expérience et ne laisse aucune chance à ses adversaires pour se qualifier en quart de final. Steven Pierson réussit également son entrée dans la compétition en remportant sa série 14 face à Hira et Hihimahana.

À noter également dans ce deuxième tour les performances de Keanu Moux et de Teiva Tetahio. Keanu, avec un surf backside radical, s’impose dans sa série 11. De son coté, Teiva nous montre l’étendue de son répertoire de manœuvres et remporte la série 12. 

La série 16, finale avant la finale, voit se retrouver des cadors du championnat local. Teoro Tahutini, figure emblématique du surf à Papenoo, se retrouve face à Ariimoana David, Kauli Vaast et Kevin Bourez. Une série compliquée par manque de vagues, où seul Kauli trouve le rythme et s’impose. Sur le fil du rasoir, Ariimoana David tire son épingle du jeu en trouvant deux vagues en fin de série, 11,27 contre 11,17 pour Teoro, il se qualifie in extremis.

Ariimoana David trouve la vague de qualification pour les quarts de finale. (Photo : Wendy Cowan)

15h30, la catégorie Ondine est lancée. Sans surprise, les têtes de série prennent l’ascendant. Dans la série 1 Vahine Fierro et Aelan Vaast dominent et remportent leur série. Dans la série 2, Kiara Goold et Kohai Fierro, jeunes espoirs du surf féminin local, s’illustrent dans des conditions difficiles et se qualifient.

Fin de journée, les quarts de finale sont à l’eau. Dans la série 1, Poulou Jocelyn enchaîne les manœuvres tandis que Enrique Ariitu poursuit par la voie des airs. Respectivement notés 14,26 et 14,13, ils sortent Maunakea Hioe (10,50) et Keanu Moux (11,80) qui n’ont pas démérité. 

Série 2, Teiva Tetahio montre qu’il faudra compter sur lui dans les phases finales et s’impose avec la manière. Mauiki Raioha passe de justesse à la dernière minute, et laisse derrière lui un Manake’i Kahiha frustré par manque de vagues.

3ème quart de final, Taumata Puhetini tire le meilleur des conditions aléatoires et gagne sa série. Vahine Fierro et Ariimoana David se livrent une bataille dans les dernières minutes pour la deuxième place qui tournera à l’avantage d’Ariimoana. Hihimahana Leboucher, auteur d’un beau parcours, s’incline.

Grande figure du surf local aux débuts des années 2000, Hihimahana Leboucher n’a pas dit son dernier mot ! (Photo : Wendy Cowan)

Dernier quart de final, les vagues sont de retour et permettent à Steven Pierson de montrer toute l’étendue de son expérience. Un surf fluide et en puissance qui lui vaut le meilleur score total du jour à 15,23. À ses cotés, le jeune Kauli assure sa deuxième place et une qualification pour les demi-finales.  

Une première journée de haut vol pour la reprise du Championnat de Polynésie Open dont les finales se disputeront ce dimanche 22 janvier, toujours à l’embouchure de la Papenoo.

En grande forme lors de cette 1ère journée de championnat, Kauli sera présent lors des phases finales. (Photo : Wendy Cowan)