Le Taatira no te hau « négocie au mieux » sa place dans la première circonscription

L'AG a voté à la majorité un quitus au Comité Excutif pour négocier au mieux le positionnement sur la liste de la circonscription 1 de la majorité présidentielle.
L'AG a voté à la majorité un quitus au Comité Excutif pour négocier au mieux le positionnement sur la liste de la circonscription 1 de la majorité présidentielle. (Photo TNTH)

Le Taatira no te hau (TNTH) a réuni en assemblée générale ordinaire, le samedi 21 janvier dans la salle du Swing, ses adhérents et en a accueilli de nouveaux. Près de 90 personnes se sont retrouvées pour le bilan moral et financier, le renouvellement du bureau et l’orientation politique à décider pour avril 2023, selon un communiqué du parti.

Concernant les élections territoriales en avril prochain, le Taatira explique que l’assemblée générale a voté à la majorité un quitus au Comité exécutif « pour négocier au mieux le positionnement sur la liste de la circonscription 1 de la majorité présidentielle. »

Un nouveau bureau a été désigné avec un nouveau comité exécutif : président Charles Fong Loi , président délégué Charles Berselli, 1ere vice-présidente Agnès Champs, 2eme vice-président Robert Tanseau, secrétaire générale Cathy Danloue, secrétaire adjointe Isabelle Li Seng, trésorier  général Philippe Chaumine, trésorier adjoint Georges Vanffaut, sans oublier les assesseurs Maguy Fong, Marie-Ange Mairau, Andrea Kunovsky, Danilo Tuahivaatetonohohiti.

Robert Tanseau a pris la parole sur le thème des valeurs du parti et de l’orientation politique en vue des territoriales.
(Photo TNTH)

Le président Charles Berselli a présenté son bilan moral et financier suivi du bilan financier par Philippe Chaumine. Andréa Kunovsky a ensuite expliqué le travail et les projets de la nouvelle cellule Communication tandis que Danilo Tuahivaatetonohohiti a évoqué les réunions de proximité que le Taatira effectue depuis plusieurs mois.

Robert Tanseau a pris la parole sur le thème de l’orientation politique en vue des territoriales, indique le parti. Après un rappel des valeurs du TNTH (solidarité, honnêteté…), de l’origine chinoise du parti, des fonctions électives exercées depuis 30 ans par différentes personnes issues du mouvement, « Robert Tanseau a démontré que le TNTH bien que discret, trop peut-être, a son rôle à jouer dans la vie politique du pays. »

Le Taatira assure que cette discrétion s’explique par le fait que beaucoup sont à la tête d’entreprises ou exercent des professions très prenantes.  « Ceci démontre une certaine force,  l’engagement politique se faisant au sens noble du terme, pour le bien de la cité », se félicite le Taatira no te hau. « Mais c’est aussi une faiblesse puisque la disponibilité est insuffisante pour les actions politiques médiatisées et éventuellement une fonction ministérielle. »

La prochaine rencontre est fixée jeudi 2 février pour un dîner-débat avec le gouvernement.

Près de 90 personnes se sont retrouvées pour le bilan moral et financier, le renouvellement du bureau et l’orientation politique à décider pour avril 2023. (Photo: TNTH)