Prolongation du Prêt garanti par l’Etat jusqu’au 31 décembre 2023 pour les entreprises affectées

(Photo : DR)

Le haut-commissariat indique dans un communiqué que le PGE (Prêt garanti par l’Etat) Résilience mis en place en avril 2022 sera prolongé jusqu’au 31 décembre 2023.

La guerre en Ukraine a des conséquences importantes sur l’économie mondiale qui se traduisent notamment par la hausse des prix de l’énergie et des matières premières ou de difficultés d’approvisionnement.

Afin d’accompagner les entreprises fortement pénalisées par les conséquences économiques du conflit en Ukraine, un nouveau Prêt garanti par l’Etat, le PGE Résilience, avait été mis en place dès le mois d’avril 2022. Ce PGE permettait aux entreprises ayant un besoin significatif de trésorerie en raison de cette situation, de solliciter auprès de leur banque un prêt pouvant atteindre jusqu’à 15 % de leur chiffre d’affaires moyen sur les trois derniers exercices comptables clôturés.

Dans le cadre de la loi de finances pour 2023, ce dispositif a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2023.

Pour obtenir un PGE Résilience, les entreprises devront certifier auprès de leur banque, sur une base déclarative, que leur trésorerie est pénalisée, de manière directe ou indirecte, par les conséquences économiques du conflit en Ukraine. Par ailleurs, il est rappelé que :

  • Le PGE Résilience ne prévoit pas de critère d’éligibilité fondée sur la forme juridique de l’entreprise (hors établissements de crédit et sociétés de financement), sa taille ou son secteur d’activité ;
  • Il présente la même durée maximale (jusqu’à 6 ans), la même période minimale de franchise de remboursement (12 mois), la même quotité garantie et la même prime de garantie ;
  • Le PGE Résilience est entièrement cumulable avec le ou les PGE éventuellement obtenu(s) jusqu’au 30 juin 2022 ; Chaque demande sera examinée au cas par cas par la banque en fonction de la situation financière de l’entreprise et de son besoin de financement. Il est destiné aux entreprises dont la capacité de remboursement est compatible avec des financements supplémentaires en plus d’un (ou plusieurs) premier PGE.

La distribution du PGE, instaurée en avril 2020 dans le contexte de la crise sanitaire, s’est quant à elle interrompue le 30 juin 2022. Environ 1 000 entreprises polynésiennes ont pu en bénéficier pour un encours total de près de 56 milliards de F CFP.