Iles Actéon : le père Aumeran et le notaire Clémencet ont été placés en garde à vue

Le groupe Actéon est situé à 245 km au nord-ouest des îles Gambier auxquelles il est administrativement rattaché et à 1 375 km au sud-est de Tahiti.
Le groupe Actéon est situé à 245 km au nord-ouest des îles Gambier auxquelles il est administrativement rattaché et à 1 375 km au sud-est de Tahiti. (Photo : Nasa)

Le journal Le Parisien révèle que l’ex-vicaire général de l’Archidiocèse de Papeete, le père Joël Aumeran, ainsi que le notaire Me Clémencet ont été placés en garde à vue la semaine dernière à la gendarmerie, dans le cadre du dossier des iles Actéon aux Tuamotu.

Selon le quotidien, deux autres personnes ont été entendues librement et tout le monde est ressorti libre après les auditions. Une enquête pour « escroquerie aggravée, faux en écritures authentiques et usage, fausses attestations et usage » avait été ouverte en juillet 2022, dans la foulée d’une perquisition en mars à l’Archevêché.

La justice s’interrogerait sur la sincérité des déclarations et des attestations fournies par le Camica, le conseil d’administration de la mission catholique de Tahiti. Le Camica revendique sept atolls du groupe des îles Actéon aux Tuamotu au titre de l’usucapion, c’est-à-dire la possibilité d’obtenir le titre de propriété d’un bien après trente ans d’occupation.

L’Eglise catholique estime qu’elle seule, notamment, a entretenu les cocoteraies pendant 30 ans, ce que contestent nombre d’ayants-droit de ces terres.

Il serait reproché au père Joël Aumeran d’avoir fait signer des documents en français à des personnes ne parlant que le reo maohi, et à Me Clémencet d’avoir authentifié des attestations douteuses. Une plainte a été déposée contre lui par le Pays.