Justice : première affaire en 2023 pour Yves Conroy

Yves Conroy est l'un des "justiciables" réputé pour être procédurier. (Photo FB Conroy)
Yves Conroy est l'un des "justiciables" réputé pour être procédurier. (Photo FB Conroy)

Très souvent, c’est sur le banc des accusés que l’on trouve les récidivistes. Pour ce qui est d’Yves Conroy, c’est comme plaignant qu’il est désormais connu de tout le palais de justice pour ses actions tantôt contre le Pays, l’Etat, l’administration…

Son arrivée à la barre ce mardi 24 janvier provoque d’ailleurs un discret rictus, voir un franc sourire sur les visages de plusieurs personnes présentes dans la salle d’audience. 

Cette fois, c’est au nom du collectif Faatura te nunaa, fondé avec le docteur Théron, que Yves Conroy a déposé plainte à l’encontre de l’ancien haut-commissaire de la République, Dominique Sorrain.

Le pays était alors en pleine épidémie de Covid-19, et ce sont les mesures restrictives prises à l’époque par le représentant de l’État qui sont visées.

Toutefois, malgré son expérience, Yves Conroy a visiblement toujours du mal à rédiger et monter convenablement ses dossiers judiciaires.

Pour le procureur ainsi que pour l’avocat de la défense, un “collectif” n’a pas d’existence juridique, et ne peut donc pas entamer une procédure, quelle qu’elle soit.

Il n’est donc pas une seconde question du fond des griefs adressés par Faatura te nunaa à Dominique Sorrain. Un avis que suit le tribunal, déclarant la nullité de la citation. 

Y.P