Lionel Lafage, directeur de Te Ito Rau No Moorea-Maiao, va quitter ses fonctions

Le directeur de l’EPIC Te Ito Rau No Moorea-Maiao, Lionel Lafage, s'apprête à quitter prochainement ses fonctions pour raisons personnelles.
Le directeur de l’EPIC Te Ito Rau No Moorea-Maiao, Lionel Lafage, s'apprête à quitter prochainement ses fonctions pour raisons personnelles. (Photo : Epic)
Temps de lecture : < 1 min.

La gestion de l’électricité à Moorea, qui était opérée depuis juin 1994 par l’opérateur EDT, est assurée depuis le début de cette année par l’EPIC Te Ito Rau No Moorea-Maiao. Son directeur général, Lionel Lafage, s’apprête à quitter prochainement ses fonctions pour raisons personnelles.

“C’est un départ volontaire, il est d’ailleurs toujours en poste et ne va pas partir tout de suite, la mise en place du nouvel opérateur se passe bien” selon le tavana de Moorea-Maiao, Evans Haumani.

L’installation de l’EPIC a débuté en juillet 2022, par l’installation d’un nouveau conseil d’administration qui a préparé la structure de gestion pour la reprise des manettes au 1er janvier 2023. Au total, 22 agents ont été nommés dont 8 pour le pôle stratégique (direction, comptabilité, achat, développement et communication) et 14 pour le pôle opérationnel (service de production, réseau et clientèle), pour la plupart des anciens agents d’EDT.

A Moorea, la centrale thermique de 16,5 MW de Vaiare et des installations voltaïques d’une puissance totale d’1,5 MWc produisent l’énergie électrique. La distribution est assurée via un réseau de distribution majoritairement souterrain. En 2021 la demande énergétique sur Moorea représentait un total de 6957 abonnés dont 6919 abonnés en basse tension (petits consommateurs, domestiques et professionnels) et 389 en moyenne tension (entreprises).

Te Ito Rau No Moorea-Maiao et l’Agence française de développement (AFD) ont signé le 10 février dernier à la mairie de Afareaitu une convention de prêt de 596 millions de francs, pour le développement des énergies renouvelables à Moorea-Maiao. Avec ce prêt bonifié, l’Epic a l’ambition d’accroître la part des énergies renouvelables dans son mix énergétique. Moorea-Maiao compte en effet wdévelopper un parc d’équipements photovoltaïques. Ce financement contribue également à l’électrification de Maiao qui devrait se concrétiser par la construction d’une centrale hybride solaire.