À la découverte de la généalogie des grandes familles de Punaauia 

Cette exposition de rosaces a été réalisée en étroite collaboration entre la commune de Punaauia, la Direction des affaires foncières (DAF) et le cabinet de généalogie polynésienne de Louis Shan Sei Fan. (Photo : DR)
Temps de lecture : < 1 min.

Mā’imira’a firi aufau tūti’i – À la recherche de nos racines est une exposition généalogique installée jusqu’à ce samedi 10 juin à la mairie de Punaauia. 

Cette exposition de rosaces a été réalisée en étroite collaboration entre la commune de Punaauia, la Direction des affaires foncières (DAF) et le cabinet de généalogie polynésienne de Louis Shan Sei Fan.

La DAF a animé des ateliers pour le public, relatifs au foncier et aux indivisions. De plus, la jeune Maître Maramatea Tuahu, avocate au barreau de Papeete, présente sur 2 demi-journées, a proposé gratuitement des conseils juridiques notamment en matière foncière.

Riche de découverte et d’enseignement, tant sur le plan des origines familiales que sur celui du foncier, les visiteurs peuvent ainsi découvrir cette exposition consacrée à la généalogie jusqu’au 10 juin prochain. 

Une partie de notre histoire, de notre mémoire collective, est stockée à Aix en Provence, dans les bâtiments des Archives nationales d’Outre-mer (ANOM). Ces archives recèlent sans nul doute d’une partie des archives foncières qui nous fait défaut, en particulier le cadastre […] Je mettrai tout en oeuvre pour que nous puissions récupérer, en partenariat avec l’Etat, ce pan de notre histoire et de notre mémoire” a indiqué Éliane Tevahitua, vice-présidente et ministre de la Culture et du Foncier lors de l’inauguration mardi dernier. “Je compte également prendre l’attache de l’Université de Londres, qui détient les archives de la London missionary society (LMS), afin de récupérer ne serait-ce qu’une copie numérisée des archives de missionnaires, consacrées à l’histoire de notre peuple” a t-elle ajouté.