France 2030 : appels à projets pour les entreprises et organismes du fenua

Ce plan d’investissement, d’un montant de 54 milliards d’euros, sur une période de cinq ans, a pour objectif de favoriser l’innovation, l’industrialisation et permettre à la France de développer sa compétitivité dans les technologies d’avenir. (Crédit : gouvernement de la République française)
Ce plan d’investissement, d’un montant de 54 milliards d’euros, sur une période de cinq ans, a pour objectif de favoriser l’innovation, l’industrialisation et permettre à la France de développer sa compétitivité dans les technologies d’avenir. (Crédit : gouvernement de la République française)
Temps de lecture : 2 min.

Le programme France 2023 a été lancé par Emmanuel Macron en octobre 2021. Ce plan d’investissement, d’un montant de 54 milliards d’euros (6,4 milliards de francs), sur une période de cinq ans, a pour objectif de favoriser l’innovation, l’industrialisation et permettre à la France de développer sa compétitivité dans les technologies d’avenir.

Ce plan d’investissement s’inscrit dans la poursuite de dix objectifs qui sont les suivants :

  • favoriser l’émergence d’une offre française de petits réacteurs modulaires (SMR) d’ici 2035, et soutenir l’innovation de rupture dans la filière
  • devenir le leader de l’hydrogène vert et des énergies renouvelables en 2030
  • décarboner notre industrie afin de respecter l’engagement de baisser, entre 2015 et 2030, 35% de nos émissions de gaz à effet de serre dans ce secteur.
  • produire en France, à l’horizon 2030, près de 2 millions de véhicules électriques et hybrides
  • produire en France, d’ici 2030, le premier avion bas-carbone.
  • investir dans une alimentation saine, durable et traçable, afin d’accélérer la révolution agricole et alimentaire sur laquelle la France est un pays leader
  • produire en France au minimum 20 biomédicaments, en particulier contre les cancers, les maladies chroniques, dont celles liées à l’âge et créer les dispositifs médicaux de demain
  • placer la France en tête de la production des contenus culturels et créatifs.
  • prendre toute notre part dans l’aventure spatiale
  • investir dans le champ des grands fonds marins. Les crédits de France 2030 sont consacrés à la décarbonation (50%) et aux acteurs émergents (50%).

Quatre opérateurs nationaux sont chargés d’instruire les projets avant désignation des lauréats par un comité interministériel. En Polynésie française, ils sont représentés par :

– BPI France, contact : M. Frédéric LANGLADE, délégué territorial Pacifique (Nouvelle-Calédonie et Polynésie française) de BPI France : frederic.langlade@bpifrance.fr

– l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’Énergie (ADEME), contact : Mme Laurie GORRIA, coordinatrice des missions ADEME : laurie.GORRIA@ademe.fr

– la Banque des territoires (BDT), contact : M. Joris BEN SAFI, directeur de l’agence de Papeete : joris.ben-safi@caissedesdepots.fr

– l’Agence nationale de la Recherche (ANR), n’a pas de représentant sur le territoire. Aussi, pour toute information, le contact est : M. Jean-Christophe AUFFRAY, délégué territorial à la recherche et à la technologie : jean-christophe.auffray@polynesie-francaise.pref.gouv.fr

Ces représentants sont les relais des appels à projets et à manifestation d’intérêt (AAP/AMI) susceptibles de mobiliser les acteurs polynésiens, dans les domaines de la transition agricole et alimentaire, de la recherche dans la filière des industriels de la mer, ainsi que dans les secteurs culturel et industriel. Ils peuvent ainsi identifier et accompagner les porteurs de projets.

Un webinaire AAP France 2030 spécialement dédié à la Polynésie, organisé par BPI France, aura lieu le mercredi 28 juin prochain à 7h (heure de Tahiti)
Lien d’inscription : https://lnkd.in/eib_5nex
Lien vers la page de France 2030 : https://www.gouvernement.fr/france-2030