L’hôpital approuve les comptes 2022, en attendant 2023

La commission médicale d'établissement (CME) s'est réunie aujourd'hui afin de chercher des pistes financières face à un budget en grave déséquilibre. Le président Fritch a évoqué une "dotation exceptionnelle" du Pays.
Pour les personnels soignants rencontrés, la situation ne pourra pas s’améliorer sans changer les statuts du personnel et le statut de l’hôpital, et sans trouver les financements pour répondre aux besoins médicaux en progression constante.(Archives LDT)
Temps de lecture : < 1 min.

Cédric Mercadal, ministre de la Santé a présidé, le mardi 27 juin, le premier conseil d’administration du Centre hospitalier de la Polynésie française (CHPF) de la nouvelle mandature. 

Cette réunion était essentiellement technique, puisqu’il s’agissait d’approuver les comptes administratifs 2022 et plusieurs décisions modificatives du budget 2023 de l’établissement et de ses activités annexes. 

Concernant l’exercice 2022, le résultat consolidé du CHPF, avec des charges s’établissant à 28,523 milliards FCFP et des recettes à 28,027 milliards, est déficitaire de 496 millions FCFP. C’est l’activité du budget principal, qui porte les activités de médecine, chirurgie et obstétrique, qui est fortement déséquilibrée (- 517 millions), les budgets annexes contribuant à atténuer ce résultat négatif. 

Celui-ci correspond globalement aux évaluations réalisées fin 2022 qui avaient servi de base au calcul de la dotation exceptionnelle votée par l’Assemblée de la Polynésie française et versée à l’établissement début mai, dont les effets apparaîtront dans les comptes 2023. 

Cette réunion a également été l’occasion pour les administrateurs de prendre connaissance des principaux projets en cours au niveau de l’établissement, en particulier ceux relatifs à la restructuration des processus économiques et comptables ainsi qu’à l’évolution du système d’information, l’ensemble s’inscrivant dans le cadre stratégique du projet d’établissement 2024-2030 prévu pour être présenté au troisième trimestre.

(Communication du ministère)