OPT – Internet : le fournisseur internet haut-débit OneWeb arrive au Fenua

Si aucun accord n'est trouvé, la grève sera effective dès jeudi 28 septembre, indique Atonia Teriinohorai, le secrétaire général du syndicat O Oe To Oe Rima.(Crédit : OPT PF)
(Crédit : OPT PF)
Temps de lecture : 2 min.

Jean-François Martin, PDG du groupe OPT, l’a indiqué à La Dépêche de Tahiti ce lundi 31 juillet. Un des concurrents directs à Starlink, OneWeb, fournisseur Internet haut-débit par satellite en orbite basse, s’installe prochainement en Polynésie française, dans le cadre d’un partenariat avec le Groupe OPT.

La société OneWeb a été créée en 2014. Elle représente une constellation d’environ 650 satellites de télécommunications circulant sur une orbite basse et fournit un accès Internet à haut débit dans les régions mal desservies par des liaisons terrestres.

L’offre OneWeb, à la différence de Starlink, est surtout commercialisée auprès de grandes sociétés de télécommunications qui ont un besoin d’extension de leurs prestations (téléphonie, Internet) vers les clients résidant dans des endroits ne pouvant être reliés à la fibre optique ou à une liaison filaire performante.

Le partenariat avec OneWeb va permettre à l’OPT de vendre des capacités Télécoms sur ses câbles sous-marins, indique Jean-François Martin. (Crédit : OPT PF)

Jean-François Martin informe que, dans le cadre de ce contrat passé, dix-huit antennes sont actuellement en cours d’installation sur le site de Tahiti Nui Télécom à Papeno’o. Il est d’ailleurs prévu une visite du site par des membres du gouvernement ce mardi 8 août. La Polynésie française sera, dans un premier temps, un point relais pour la société OneWeb, informe le PDG du groupe OPT.

Ce partenariat va permettre de vendre des capacités Télécoms sur les câbles sous-marins de l’OPT car OneWeb acheminera ses flux via ces derniers jusqu’à leurs points de présence terminaux à Hawaii et en Australie. En plus de cela, une source non négligeable de revenus est à prévoir pour l’OPT, via le paiement par OneWeb de l’hébergement et de la maintenance de ses installations sur le territoire.

Jean-François Martin indique enfin que l’OPT a d’ores et déjà demandé à OneWeb de distribuer l’Internet haut-débit en Polynésie française, dans les îles éloignées qui sont encore sous liaison satellitaire. Le PDG informe que les contrats satellitaires actuels pour la distribution d’Internet dans les archipels éloignés prennent fin en 2026, ce qui serait alors l’occasion, pour l’OPT via OneWeb, de distribuer du haut-débit dans les îles isolées. L’entreprise américaine serait d’accord sur le principe.

Le Groupe OPT envisage également de se rapprocher de Starlink pour utiliser ses services Internet en faveur des îles éloignées.

Adaptateur Beyond Gravity avec trente-six satellites OneWeb, initialement prévu pour voler sur Soyouz. (Crédit : Isro)