Trois Franco-Israéliens mineurs parmi les otages libérés lundi

Cette photo publiée par les Forces de défense israéliennes (FDI) montre Eitan Yahalomi (à droite), ancien otage israélien de 12 ans, réuni avec sa mère après sa libération par le Hamas de la bande de Gaza, au point de rendez-vous de Kerem Shalom tôt le 28 novembre. , 2023. - L'armée israélienne a déclaré le 27 novembre 2023 que 11 otages libérés dans la bande de Gaza étaient de retour sur le territoire israélien. (Photo de Handout / Forces de défense israéliennes (IDF) / AFP)
Temps de lecture : 2 min.

Trois mineurs franco-israéliens ont été libérés lundi soir par le Hamas, au sein d’un groupe de onze arrivés en Israël, mais la “joie est incomplète”, le père de deux d’entre eux étant notamment encore “aux mains” du mouvement islamiste palestinien, ont commenté leurs avocats.

Erez et Sahar Kalderon, 12 et 16 ans, ainsi qu’Eitan Yahalomi, 12 ans, sont arrivés en Israël dans le cadre de l’accord de trêve avec le mouvement islamiste palestinien. Ils avaient été pris en otage le 7 octobre lors de l’attaque du Hamas dans le sud d’Israël.

Les avocats de la famille Kalderon ont confirmé la libération des trois enfants à l’AFP lundi soir, faisant état de leur “immense joie”, après avoir appris qu’ils sont “désormais libres et en territoire israélien”.

“Cependant c’est une joie qui est incomplète”, parce que le père d’Erez et Sahar “à cette heure reste aux mains du Hamas”, a précisé Me Patrick Klugman dans un entretien.

“Il reste trop d’otages détenus par le Hamas et cette situation doit continuer de nous mobiliser“, a-t-il poursuivi.

“Nous restons pleinement mobilisés pour obtenir la libération d’Elya Toledano et Mia Shem”, deux autres Franco-israéliens dont le sort reste suspendu au “marchandage” du Hamas qui rend l’attente “insoutenable” pour leurs proches, a ajouté Me Sacha Ghozlan.

Ces libérations, annoncées par l’armée israélienne après l’annonce par le mouvement islamiste palestinien et le Qatar d’une extension de 48 heures de la trêve, portent à 50 le nombre d’otages israéliens relâchés depuis vendredi.

Les onze otages libérés lundi soir sont tous binationaux: outre les trois jeunes Franco-israéliens, six ont la nationalité argentine et deux autres la nationalité allemande, a indiqué le Qatar, médiateur dans le conflit.

Au total, 117 prisonniers palestiniens détenus dans des prisons israéliennes ont été libérés en échange depuis vendredi, et 33 autres doivent l’être lundi soir, selon un ratio d’un otage pour trois prisonniers.

En outre, 19 otages extérieurs à l’accord de trêve ont été relâchés par le Hamas, en grande majorité des Thaïlandais qui travaillaient en Israël.

dla-cl/jf/cbn © Agence France-Presse