Dhaysie Testevuide et Mahiti Pepehau, ‘Ori Tahiti Vahine et Tane World Champions 2023 !

Primés dimanche dernier, les deux lauréats se confient sur cette expérience avec un point commun : ils ne s’attendaient pas à la victoire (Photos : Stéphane Mailion).
Temps de lecture : 2 min.

Sous la direction de Tumata Robinson et Manouche Lehartel, le concours ‘Ori Tahiti Nui Competitons s’est tenu le week-end dernier, à l’hôtel Le Tahiti by Pearl Resorts de Arue. Plus de 200 danseurs polynésiens et étrangers étaient au rendez-vous dans les différentes catégories proposées, ouvrant la scène aux jeunes solistes comme aux plus confirmés.

Dimanche 26 novembre 2023, l’événement s’est achevé en soirée par l’épreuve phare du ‘Ori Tahiti World Championship avec une immense fierté locale, puisque les deux lauréats de cette année sont des Polynésiens.

Dhaysie Testevuide : “J’étais vraiment dans l’improvisation”

On n’arrête plus Dhaysie Testevuide. Après avoir ouvert son école de danse à Taravao, puis remporté la deuxième édition du concours télévisé A Hura Mai, la jeune femme de 18 ans s’est offert le titre de ‘Ori Tahiti Vahine World Champion 2023. “J’ai fait plusieurs fois des compétitions d’improvisation solo. Là, je ne me sentais pas prête, car j’étais focalisée sur les élèves que je préparais. Mais, comme d’habitude, ma maman m’a poussée à m’inscrire quand même, et pour le coup, j’étais vraiment dans l’improvisation et le plaisir !”, confie-t-elle.

Une participation sans pression qui s’est avérée payante. “Sur scène, pour la partie ‘aparima, ça s’est très bien passé, mais pour le ‘ote’a, je n’étais pas confiante. C’est mon côté perfectionniste. Franchement, j’avais perdu espoir d’être sur le podium. Je pense que c’est ma simplicité et mes émotions, au-delà de la technique, qui ont pu jouer en ma faveur, parce que les Américaines étaient très fortes sur ce point”, analyse la championne, qui consacre une grande partie de son temps à ses cours de danse.  

Mahiti Pepehau : “Notre podium est 100 % tahitien”

Même scénario pour Mahiti Pepehau, 27 ans, originaire de Paea. “C’est la troisième fois que je participe à ce type de concours. C’est mon amour pour la danse qui me porte, et ma personnalité : j’aime la compétition. Je ne m’étais pas spécialement préparé, donc j’ai été surpris de remporter cette première place. Et ce qui me fait le plus plaisir, c’est que notre podium de cette année est 100 % tahitien, c’est rare !”, se réjouit le ‘Ori Tahiti Tane World Champion 2023.

Deuxième meilleur danseur au Heiva i Tahiti 2023, le jeune homme s’est découvert une passion pour le ‘ori Tahiti en 2016. Il a participé à sa première compétition solo en 2017, intégré la troupe Tahiti Ora en 2018 et enseigné dans plusieurs écoles. Et il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. “Je vais terminer mes études au Centre des Métiers d’Art, puis j’espère pouvoir commencer le métier de tatoueur. Je veux rester connecté à la culture en continuant aussi à transmettre ma passion pour la danse à la nouvelle génération de danseurs masculins”.  

Les podiums

Retrouvez les résultats complets sur la page Facebook du concours.