L’artisanat investit le gymnase de Arue

Une partie des membres de la fédération Hei ù ra Taputea. (Photo : Commune de Arue)
Temps de lecture : 2 min.

La fédération Hei ù ra Taputea de Arue organise une exposition artisanale autour du kere ha’ari (fibre naturelle de cocotier) du lundi 4 décembre au dimanche 10 décembre, de 8 heures à 16h30, au complexe sportif de la commune. L’association organisatrice, présidée par Marguerite Pita, a été créée en août dernier et rassemble les différents artisans, artistes et horticulteurs de Arue. “L’objectif est de rassembler les associations de la commune en une seule fédération, pour devenir le porte-parole de l’artisanat à Arue“, précise Teura Iriti, maire de la commune.

Pour cette deuxième édition, une trentaine de stands ont investi le gymnase de Arue : de l’artisanat, de la fabrication d’objet, de l’agriculture, de l’horticulture, de la couture, de l’agro-transformation ou encore du tatouage. Des concours animeront également tout le long de l’exposition avec notamment celui du plus beau costume de carnaval en matière locale ou bien celui du meilleur orchestre kaina.

Professionnaliser le domaine de l’artisanat

Pour la commune, l’enjeu est de “professionnaliser et redynamiser l’artisanat car depuis la crise sanitaire, ce secteur d’activité est devenu le revenu de nombreuses familles polynésiennes”, indique Teura Iriti. C’est dans cette optique que les artisans de la fédération Hei ù ra Taputea ont bénéficié d’une formation de trois mois animée par Nancy et financée par la mairie. Avec l’aide d’une artisane professionnelle, les créateurs ont appris à “récolter la matière première, la préparer pour utilisation et en faire des objets. Je ne connaissais pas tout ce que l’on pouvait produire avec du kere, c’était vraiment passionnant“, indique Véronique Lardiller, artisane spécialisée dans le patchwork.

Si de nos jours, “les expositions artisanales sont, pour certains, banales“, déplore tavana Iriti, elles permettent toutefois aux patentés d’accroître leur chiffre d’affaires. Outre “mettre en avant les matières premières du fenua“, c’est véritablement “l’occasion d’aider les artisans à bénéficier d’une meilleure visibilité et d’agrandir leur clientèle“, conclut-t-elle. 

Un avant-goût des produits qui seront exposés au gymnase de la commune. (Photo : Commune de Arue)