Les ambitions de la communauté de communes Terehēamanu présentées au gouvernement

Le gouvernement de Moetai Brotherson a été reçu au siège de la communauté de communes du sud de Tahiti, jeudi 7 décembre 2023 (Photos : ACL/LDT).
Temps de lecture : 2 min.

Le président de la Polynésie française et ses huit ministres ont été reçus au siège de la communauté de communes Terehēamanu, à Taravao, jeudi 7 décembre 2023, en présence des élus des cinq communes membres (Papara, Teva I Uta, Taiarapu-Est, Taiarapu-Ouest et Hitia’a O Te Ra). Il s’agissait d’une première rencontre depuis la mise en place du nouveau gouvernement. Après l’accueil traditionnel, une présentation franco-tahitienne a été assurée par le président de Terehēamanu, Tearii Alpha, s’agissant notamment des projets en cours et à prévoir suite au diagnostic de territoire participatif finalisé en septembre 2022.

54.749 habitants et 72 % de la superficie de Tahiti. Chiffres à l’appui, un état des lieux de la communauté de communes a été détaillé, en soulignant “une ambition partagée de devenir des acteurs de la transformation et des transitions économique, environnementale, énergétique, démographique et sociétale”. Des zones de développement prioritaires ont notamment été identifiées en prenant en compte les spécificités et le potentiel de chaque commune.

Adapter la réglementation pour avancer sur l’assainissement

À ce jour, les deux compétences transférées à Terehēamanu concernent l’assainissement des eaux usées et les voiries d’intérêts communautaires. Un point a donc été fait sur l’avancement de ces projets de grande ampleur, l’occasion pour le président de la communauté de communes d’adresser plusieurs demandes au Pays afin de lever certains freins.

“Concernant les eaux usées, en octobre dernier, nous avons finalisé le schéma directeur et validé un plan pluriannuel d’investissement. Il y a des axes réglementaires que le Pays et l’État doivent prendre pour permettre à la communauté de communes d’exercer sa compétence en matière de contrôle des filières d’assainissement non-collectif et de perception des redevances. Il faudra aussi prévoir d’aider des familles. Et on va s’emparer de la réalisation de deux unités de traitement des matières de vidange. Les recherches de foncier seront lancées dès le premier semestre 2024″, nous a précisé Rosita Hoffmann, directrice générale des services de Terehēamanu. Concernant les voiries, l’organisation et la priorisation de la réhabilitation par commune est prévue pour l’an prochain, associées à la recherche de financements.

Les maires de Papara, Sonia Taae, de Taiarapu-Est, Anthony Jamet, et de Hitia’a O Te Ra, Henri Flohr, sont également intervenus. À l’issue des échanges, le président du Pays “a rappelé sa volonté et celle de son gouvernement de voir se poursuivre les actions de “développement économique indépendantes” menées par Terehēamanu”, précise un communiqué.

Vers de nouveaux Fare Ora

La rencontre s’est achevée par la signature des lettres d’intention relatives au dispositif Fare Ora en faveur de “services publics plus efficaces, plus accessibles et plus proches des citoyens”. En raison des intempéries, le gouvernement est resté sur place plus longtemps que prévu, participant aux travaux de la commission des finances de l’Assemblée de la Polynésie française en visioconférence.

Après le Pays, la communauté de communes recevra l’État : la visite du haut-commissaire, Éric Spitz, est annoncée pour le mardi 12 décembre 2023.