Le hip-hop chorégraphie son retour au fenua

Avec sa block party, l'association Yes We Dance compte remettre au goût du jour la culture hip-hop au fenua. (Photo : Yes We Dance)
Temps de lecture : 3 min.

L’association Yes We Dance a organisé, samedi 9 décembre dernier au parc Bougainville de Papeete, sa block party de l’année, de midi à 18 heures. Après dix ans d’absence, l’évènement a fait son grand retour et a regroupé quelques centaines de personnes, venues découvrir la discipline ou profiter d’un moment de partage en musique et en mouvement. En dépit de cet écart, les danseurs de l’association souhaitent remettre au goût du jour cette discipline, qui se pratique au fenua depuis les années 2000. 

Notre objectif était de promouvoir le breakdance mais aussi la culture hip-hop dans sa globalité. En plus du breakdance, il y a aussi de la danse hip-hop, du graffiti, du rap, du beatbox et le DJing“, précise Johann Kwang-Liu, alias B-boy Omega, en charge du projet. 

Ateliers d’initiation et battles de danse

Au cours de cette journée, plusieurs ateliers ont été mis en place et animés par différents référents : des ateliers d’initiations gratuites au breakdance et de danse hip-hop ou encore des ateliers d’initiation aux graffitis et un autre au scratching animé par DJ Harmelo. Des démonstrations de beatbox ont aussi été proposées par Tane Tetaronia ainsi qu’un concert de rap donné par Code 9.8.

(Photos : Yes We Dance)

L’après-midi, de 15 heures à 17 heures, place au tournoi de danse, organisé sous forme de battle et qui a engagé près de 16 participants. Ils devaient, pendant un temps réglementé, proposer des figures typiques du breakdance et de la danse hip-hop, et valoriser leur talent respectif pour être désigné vainqueur. Outre “faire découvrir la discipline à la population“, l’association Yes We Dance avait, en réalité, un objectif bien précis. “L’idée de ce projet était de faire du repérage pour définir les meilleurs danseurs à recruter pour notre grand spectacle pour la cérémonie d’ouverture des épreuves de surf en Polynésie“, indique Johann Kwang-Liu. À l’issue de la compétition six “b-boys” ont été récompensés.

(Photos : Yes We Dance)

Bientôt un championnat de breakdance en Polynésie ? 

Cette “mini compétition” est, en fait, l’une des étapes de la Tahiti Breaking Championship 2024, un tournoi de danse organisé par Yes We Dance en partenariat avec Breaking Motion. Lancé en août dernier, le concours se découle en plusieurs phases durant l’année scolaire : Tahiti Breaking Representing, Tahiti Breaking Call-out Battles et Tahiti Breaking Tournament. Le but ? Accumuler le plus de points possible durant les trois épreuves phares de la compétition, afin de devenir le meilleur “b-boy” ou la meilleure “b-girl” du fenua. Le gagnant aura la tâche de représenter le fenua au championnat de breakdance des Dom-Tom. 

Le breakdance se professionnalise et pour les Jeux Olympiques 2024, la discipline fait partie des quatre nouvelles épreuves intégrées à la compétition. Si le breakdance est reconduit pour la prochaine édition, l’association Yes We Dance souhaite voir des danseurs de Polynésie rejoindre la sélection nationale. C’est la raison pour laquelle la Tahiti Breaking Championship, se veut être “la compétition officielle pour recruter les meilleurs danseurs polynésiens afin de les emmener au championnat de breakdance des Dom-Tom et de France, dans le cadre des Jeux Olympiques“, conclut Johann. De prochaines compétitions devraient se tenir en février 2024, avril 2024 et juin 2024. 

Sessions de danse hip-hop gratuites tous les lundis à Papeete

Entre le mois de décembre 2023 et celui de janvier 2024, l’association Yes We Dance offre des séances d’initiation de danse hip-hop (breakdance), tous les lundis sous le fare pote’e de la mairie de Papeete, de 15h30 à 18 heures. Les sessions sont gratuites et ouvertes à tous. Pour s’inscrire, il faut contacter l’association sur sa page Facebook (Yes We Dance) ou par téléphone au 89 20 28 66 (Johann). Les séances ont déjà commencé et les animateurs attendent le public avec impatience. 

Liste des vainqueurs des battles Yes We Dance 2023 : 

  • Catégorie Kids :

1er : B-Boy Zen

2ème : B-Boy Kilou

  • Catégorie Teens :

1er : B-Boy J-C

2ème : B-Boy Gaby Boy

  • Catégorie Adults :

1er : Bboy Omega

2ème : Bboy Wawa

  • Tournoi (toute catégorie) :

1er : Bboy Omega

2ème : B-Boy Zen

Coordonnées :

Page Facebook : Yes We Dance

Tel : 89 20 28 66 (Johann)

Email : tahitiyeswedance@gmail.com