JO 2024 : deux barges sont passées, du corail brisé par une troisième

Point de situation avec Moana David, missionné par le Pays pour cette phase préparatoire suivie de près par les défenseurs de l'environnement. Les travaux de forage devraient débuter ce lundi (Photo : Manea Fabisch/Paris 2024).
Temps de lecture : 2 min.

Comme annoncé, cette semaine a été consacrée au balisage et au test des barges, étapes préalables au lancement du chantier de la tour des juges des Jeux Olympiques de Paris 2024 dans le lagon de Teahupo’o.

Une mission délicate confiée à Pascal Luciani, membre de l’équipe Paris 2024 à Tahiti impliqué depuis de nombreuses années dans l’organisation de l’étape de la World Surf League (WSL), et Moana David, constructeur de la tour en bois.

Deux chenaux ont été balisés, et le test du passage des barges a eu lieu vendredi 15 décembre 2023. Suite aux dégâts occasionnés deux semaines plus tôt, les défenseurs de l’environnement, conviés dimanche dernier par le Pays à suivre les opérations, étaient sur place. Ils déplorent de nouveaux coraux brisés dans une vidéo publiée sur Instagram.

Moana David : “On essaie de faire de notre mieux”

“C’est ma barge qui a touché en repérage. C’est de ma faute, pas celle du capitaine : j’en prends l’entière responsabilité”, assume Moana David, interrogé par téléphone ce samedi matin. “Il y a eu une erreur humaine, on ne va pas le cacher. Mais il faut savoir qu’on a la pression de toutes parts avec des caméras pointées sur nous, y compris sous l’eau. Les équipes n’ont pas l’habitude”, précise-t-il.

“Dans cette histoire, on n’oublie de dire que deux barges sont bien passées : la plus petite est passée tranquillement en marche arrière en 7 minutes et 30 secondes, et celle qui est un peu plus grande aussi. La plus grande, on a préféré reporter car le vent s’était levé, mais on a jusqu’au mois de mars pour celle-ci, car elle sera dédiée au transfert des pièces pour l’assemblage de la tour. Et si on ne le sent pas, on fera avec les barges plus petites”, poursuit Moana David, quant aux résultats des tests, menés malgré “un sabotage” d’une partie du balisage.

Le référent en profite pour faire passer un message. “C’est tendu, on le sait tous. Je respecte entièrement les membres de l’association, car la cause qu’ils défendent est noble. On a exploré tous les chemins avec les instances concernées et on essaie de faire de notre mieux. Venez nous aider si vous vous voulez que tout se passe bien, ne nous mettez pas des bâtons dans les roues !”.

“On continue, personne ne s’arrête. On va être encore plus vigilant”, conclut Moana David. Les travaux de forage devraient débuter à partir de la semaine prochaine, tandis qu’une manifestation de surfeurs est annoncée pour ce dimanche dans l’Hexagone.

Lire aussi

JO 2024 : le “processus révisé” des travaux d’implantation de la tour présenté aux associations

JO 2024 – Moetai Brotherson s’excuse auprès de Teahupo’o