Marquises – Le gouvernement à la rencontre des acteurs socio-économiques de Nuku Hiva

L’agriculture, la pêche, l’artisanat, la culture, l’environnement, la jeunesse, le sport, la vie sociale, le tourisme et le transport aérien international ont été au cœur des échanges (Photos : Présidence).
Temps de lecture : 2 min.

Mardi 19 décembre 2023, le président de la Polynésie française, Moetai Brotherson, a profité de son déplacement à Nuku Hiva dans le cadre du Festival des arts des Marquises pour “entendre” les acteurs socio-économiques de l’île, indique un communiqué du Pays.

Plusieurs tables-rondes ont été menées en présence d’Éliane Tevahitua, vice-présidente et ministre de la Culture, de l’Enseignement supérieur, de l’Environnement, du Foncier et de l’Artisanat, en charge des Relations avec les Institutions, de Minarii Chantal Galenon, ministre des Solidarités et du Logement, en charge de l’Aménagement, de la Famille, de la Condition féminine et des personnes non-autonomes, et de Steve Chailloux, député national.

Des tables-rondes thématiques

Quels sont les besoins des porteurs de projets ? Quels sont les freins à leur développement ? Quelles sont les difficultés que rencontrent les familles marquisiennes ? Quelles sont les infrastructures et les ressources à améliorer ? Quel type d’hébergement faut-il pour quel type de tourisme ? Êtes-vous prêts à accueillir 100 000 touristes annuellement ?“, voici quelques-unes des questions qui ont été passées en revue. Les thématiques abordées lors de ces tables-rondes ont plus largement concerné l’agriculture, la pêche, l’artisanat, la culture, l’environnement, la jeunesse, le sport, la vie sociale, le tourisme et le transport aérien international.

L’indivision foncière reste un frein majeur au développement agricole. S’agissant de l’artisanat, Éliane Tevahitua a confirmé la rénovation du fare des artisans de Taiohae pour un montant de 50 millions de francs. Sur le plan social, les représentants concernés déplorent “une recrudescence des violences intra-familiales”, notamment envers les femmes. Concernant la jeunesse, l’accent a été mis sur l’acquisition des apprentissages du premier cycle, associée à la nécessité de “multiplier les infrastructures sportives”.

Dans la perspective d’une hausse de l’attractivité touristique liée au projet d’inscription des îles Marquises à l’UNESCO, il a aussi été question “d’un aéroport, de l’agrandissement des débarcadères, de la construction d’hébergements, de logements chez l’habitant et de pensions de familles”.