Matavaa 2023 à Nuku Hiva : un festival “magnifique et inspirant”

Heretu Tetahiotupa, président du Comothe 2023 de Nuku Hiva (à gauche), a remis le totoko pioo à Ranka Aunoa, président du comothe 2025 de Ua Huka (à droite). Photos : Comothe/CTB.
Temps de lecture : 2 min.

Le 14ème Festival des arts et de la culture des îles Marquises s’est tenu à Nuku Hiva, du samedi 16 au mercredi 20 décembre 2023. Cinq journées et soirées bien remplies entre Taiohae, Taipivai et Hatiheu avec des cérémonies, des prestations de danse, des projections, des conférences ou encore des expositions qui ont permis au public de s’imprégner des traditions marquisiennes ancestrales.

Cinq délégations des îles Marquises et huit groupes marquisiens en provenance de Tahiti ont contribué à la réussite de l’événement pour un total de 1700 participants, ainsi que de nombreux visiteurs. “Selon les légendes de nos ancêtres, le monde a été créé par le Ciel et la Terre qui ont construit une maison, et chaque morceau de cette maison représente une des îles Marquises. Lorsque les îles Marquises se réunissent, la maison du Commencement se dresse à nouveau. C’est un rassemblement puissant et magique, difficile à expliquer avec des mots, mais c’est ressenti intensément par chaque Marquisien”, explique Heretu Tetahiotupa, président du comité organisateur de l’événement à Nuku Hiva.

Un premier bilan chargé en émotions

S’il est encore trop tôt pour dresser un bilan complet du festival, d’autant que certaines délégations sont encore sur place jusqu’au 23 décembre, le jeune référent nous en livre les grandes lignes. “D’un point de vue général et subjectif, c’est un succès avec beaucoup d’émotions et de gens qui ont été touchés. Il y a eu des spectacles magnifiques et inspirants. On a amené le festival dans des sites ancestraux extraordinaires, comme Kamuihei et Koueva, où nos ancêtres ont dansé pendant des centaines d’années. C’était des moments spéciaux qui ont touché les Marquisiens au plus profond de leur âme. Ce sont les échos que j’ai eus auprès des délégations”.

On peut donc déjà affirmer que cette édition marquera durablement le festival. “On a voulu innover en recontextualisant les danses et les chants dans leur fonction première qui était sociale, culturelle et spirituelle. À l’ouverture, on a fait une cérémonie à 4 heures du matin avec deux chants sacrés qui étaient chantés à l’aube des grandes festivités dans les temps anciens. C’est quelque chose qu’on devrait conserver pour les prochains festivals. Je suis content, car c’était notre objectif d’ajouter une démarche conservatrice dans la culture marquisienne d’aujourd’hui et de pousser la réflexion pour comprendre plus profondément les arts et les trésors que nous ont laissés les anciens”, conclut Heretu Tetahiotupa.

Mercredi 20 décembre, lors de la céréonie de clôture, Heretu Tetahiotupa, président du Comothe 2023 de Nuku Hiva, a remis le totoko pioo à Ranka Aunoa, président du Comothe 2025, en vue de la prochaine édition à Ua Huka, dans deux ans.

Plus d’images et de vidéos sur la page Facebook de l’événement.