“Piti”, un nouveau jeu de cartes aux couleurs polynésiennes

Ingénieure et enseignante, Virginie Fortuné a adapté le célèbre Dobble avec son frère, un jeu accessible dès 5 ans qui devrait séduire les familles (Photos : ACL/LDT).
Temps de lecture : 2 min.

Disponible en commande depuis mi-décembre, Piti devrait séduire les familles même si Noël est déjà passé. Cette adaptation locale du célèbre Dobble est signée Virginie Fortuné, résidente de Teva I Uta de 49 ans. Il y a douze ans, elle s’est installée au Fenua avec son mari, passionné de surf. Maman d’un “grand garçon” de 24 ans, cette ingénieure en génie civil enseigne l’économie de la construction en lycée.

Un algorithme mathématique appliqué à 57 symboles

Rien à voir, à première vue, avec des cartes à jouer. Et pourtant, c’est d’abord algorithme mathématique qui a séduit cette amoureuse des chiffres, puisqu’il y a toujours un symbole en commun sur deux cartes. C’est là tout le concept du jeu, comme son nom l’indique : trouver le double le plus rapidement possible.

“Tout ça me trottait dans la tête, puis le Covid est arrivé. Avec mon frère, Anthony, qui a de plus jeunes enfants et qui est très créatif, on s’est lancé. Il a travaillé les dessins. On a pris notre temps : on l’a fait tranquillement par plaisir. Tout ça nous a rapprochés dans un moment difficile”, se souvient la créatrice. Au total, le jeu compte 57 symboles colorés emblématiques de la nature et de la culture polynésiennes.

Un jeu fun et intégré

Estampillé “made in Fenua”, ce jeu va plus loin avec une fabrication locale, mais aussi inclusive. “Je voulais allier trois choses : avoir un jeu tout public intégré dans l’environnement polynésien, qui soit imprimé localement et de façon durable en limitant l’usage du plastique. Il est aussi assemblé par l’atelier d’insertion des personnes handicapées (APRP), à Titioro”, précise Virginie Fortuné.

Compact, il est présenté comme un jeu nomade accessible à tous à partir de 5 ans, avec trois règles facilement adaptables aux plus jeunes, assorties d’une traduction en français, en anglais et en tahitien. “C’est un jeu fun basé sur la rapidité, qui stimule plusieurs compétences. On pense d’ailleurs décliner les 57 symboles en affiche avec les traductions en trois langues”, glisse la créatrice. Piti compterait d’ailleurs déjà des enseignants et des orthophonistes parmi ses adeptes.

Vendu via Facebook au tarif de 2000 F pour son lancement, il devrait être disponible autour de 2500 F en magasin courant janvier, où il viendra enrichir l’offre de jeux de société locaux.