Te Mana no Tahiti vers une victoire au concours du meilleur chant folklorique de France ?

Le groupe Te Mana no Tahiti interprètera deux chansons pour le concours du meilleur chant folklorique de France : Te Tiare et Quinn's (Photo : Gilles Gustine / FTV).
Temps de lecture : 2 min.

Après le succès des deux dernières éditions dédiées aux danses folkloriques, le grand concours des régions revient dans une version inédite consacrée à l’une des plus anciennes traditions : le chant folklorique. En métropole, comme en Outre-mer, ils font la fierté des différentes provinces et préservent, par la même occasion, leur identité locale.

L’émission, présentée par Cyril Féraud, sera diffusée ce vendredi 5 janvier 2024, sur France 3, à 21h10. En charge de représenter la Polynésie française : le groupe Te Mana no Tahiti, composé de douze musiciens et chanteurs du groupe Hei Tahiti. Ils devront convaincre un jury formé de personnalités “amoureuses du chant et de la musique” : Vincent Niclo, Marie Myriam, Magali Ripoll et André Manoukian. 

Le tarava tahiti et la nostalgie du Quinn’s

Inscrit au concours par Serena Carlter, l’épouse de Ken Carlter, le groupe Te Mana no Tahiti, dirigé par Jeff Tanerii, interprètera sur la scène du Royal Palace deux chansons, dont une composition originale : Te Tiare, un tarava tahiti écrit par Dayna Tavaearii, et Quinn’s, une succession de mélodies du répertoire de Gabilou et de l’ancien orchestre du célèbre haut lieu de la bringue tahitienne, Le Quinn’s.

Aux côtés de Dayna Tavaearii, récompensée en tant que meilleure compositrice au Heiva i Tahiti 2023, Te Mana no Tahiti s’est instruit au sujet des spécificités du tarava tahiti. “Trois mois ont été nécessaires pour former les danseurs du groupe au chant“, précise Tiare Trompette-Dezerville. Pour la chanson Quinn’s, “nous avons travaillé avec Manaiva Sage, notamment pour les recherches et le travail musical en collaboration avec Jeff Tanerii“, ajoute-t-elle.

“Promouvoir la Polynésie autrement”

Ce concours était l’occasion de promouvoir la beauté de nos îles autrement et d’attirer l’œil du public sur notre culture“, indique Tiare Trompette-Dezerville. C’est pourquoi le choix des chansons est loin d’être anecdotique. “Le tarava tahiti est le chant qui se rapproche le plus de notre culture. La promotion du chant traditionnel est importante pour la transmission auprès des jeunes. Pour nous, c’est important d’utiliser cet évènement national pour faire la promotion pour notre culture et de notre fenua“, explique-t-elle. 

Enfin, cette expérience a permis au groupe de connaître ses limites et de s’épanouir autrement que par la danse. “J’espère qu’un jour, les membres du groupe Te Mana no Tahiti pourront se présenter au concours de chant traditionnel du Heiva i Tahiti. C’est une très belle expérience“, conclut-elle, alors que le vendredi 5 mai 2023, la troupe Hei Tahiti remportait le concours de la meilleure danse folklorique de France.

Retrouvez le groupe Te Mana no Tahiti sur France 3, ce vendredi 5 janvier, à 21h10 (Photo : Gilles Gustine/FTV).