“Alerte méduses” : appel à la prudence des autorités dans les zones côtières

"Les méduses peuvent représenter un danger sérieux, et une multiplication des piqûres pourrait entraı̂ner une pression accrue sur les services médicaux" préviennent les autorités sanitaires. (Photo illustration commune de Mahina)
"Les méduses peuvent représenter un danger sérieux, et une multiplication des piqûres pourrait entraı̂ner une pression accrue sur les services médicaux" préviennent les autorités sanitaires. (Photo illustration commune de Mahina)
Temps de lecture : < 1 min.


Ce dimanche 7 janvier, une alerte méduse a été déclenchée suite à des incidents survenus cette nuit. Deux pêcheurs ont été affectés, ainsi que deux baigneurs à Punaauia et un enfant à Mahina ce dimanche matin, selon un communiqué du Pays.

Le Centre hospitalier de Polynésie française (CHPF) a immédiatement pris des mesures en alertant les communes sur le risque d’une augmentation des piqûres, susceptible d’engorger les services d’urgence. Les autorités locales “prendront les dispositions nécessaires pour faire face à cette situation”.

Face à cette alerte, les services du Pays appellent la population à exercer la plus grande prudence lors
des activités aquatiques. “Les méduses peuvent représenter un danger sérieux, et une
multiplication des piqûres pourrait entraı̂ner une pression accrue sur les services médicaux”
prévient l’exécutif.

Les pompiers de Punaauia ont du intervenir à plusieurs reprises, informe la commune de la côte ouest dont le tavana a pris un arrêté pour interdire la baignade dans la zone située entre la passe de Taapuna et le parc Vairai, “jusqu’à nouvel ordre”.

“Les brûlures de méduses peuvent être très douloureuses, avec l’apparition de symptômes qui nécessitent parfois de consulter un médecin” rappelle la ville de Punaauia. “Il ne faut donc pas y toucher, même échouées”.

Les autorités sanitaires et maritimes recommandent aux citoyens de se tenir informés des consignes de sécurité émises par les autorités locales car “la collaboration de chacun est essentielle pour minimiser les risques et assurer la sécurité de tous”.

(Photo commune de Punaauia)