Moetai Brotherson souhaite “booster” l’audiovisuel polynésien

Le mercredi 24 janvier, le président du Pays, Moetai Brotherson, a initié des rencontres avec les acteurs clés de l'audiovisuel lors de sa visite officielle, à Paris. (Photos : La présidence)
Temps de lecture : < 1 min.

Le mercredi 24 janvier, dans une démarche visant à tripler la contribution du secteur numérique et audiovisuel au produit intérieur brut (PIB) polynésien, le président du Pays, Moetai Brotherson, a initié des rencontres avec les acteurs clés de l’audiovisuel lors de sa visite officielle, à Paris. Il s’engage ainsi “dans des actions structurantes pour booster l’audiovisuel polynésien“, indique le Pays dans un communiqué. 

Cette initiative s’inscrit dans le cadre des préparatifs des Assises du Cinéma et de l’Audiovisuel, prévues du 9 au 13 février 2024, à la Présidence de la Polynésie française. 

“Confirmer le potentiel du secteur audiovisuel pour la Polynésie”

Moetai Brotherson s’est d’abord entretenu avec le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), représenté par son président, Dominique Boutonnat. Cette rencontre vise à établir un partenariat solide, permettant à la Polynésie française de bénéficier des dispositifs de soutien nationaux, de l’expertise et du réseau de cet établissement public qui assure, par ailleurs, le rôle de médiateur et de régulateur du secteur. Le CNC engage le pas vers le développement d’une politique publique efficiente et faire de l’audiovisuel un pilier majeur de l’économie polynésienne. 

Pour comprendre comment rendre le territoire plus attractif, le gouverneur du fenua a également rencontré Florence Borelly, productrice indépendante chez Sésame Films. Cet échange a permis de confirmer le potentiel du secteur audiovisuel pour la Polynésie française, mais aussi d’aborder les perspectives de développement de la filière et notamment les besoins en formation. Un échange fructueux en présence de Heiremu Pinson, jeune talent du cinéma polynésien originaire de Ra’iātea, qui a mis en exergue les défis et les opportunités pour les créateurs audiovisuels locaux. 

(Photos : La présidence)