Japon – Un nouveau musée d’art numérique immersif a ouvert à Tokyo

Au fil d'un véritable labyrinthe niché sous le plus haut gratte-ciel du Japon, plus d'une cinquantaine d'installations interagissent, entre elles et avec le public, de flots numériques s'ouvrant sous les pieds des visiteurs à des pétales s'éparpillant à leur approche. (Photo AFP)
Au fil d'un véritable labyrinthe niché sous le plus haut gratte-ciel du Japon, plus d'une cinquantaine d'installations interagissent, entre elles et avec le public, de flots numériques s'ouvrant sous les pieds des visiteurs à des pétales s'éparpillant à leur approche. (Photo AFP)
Temps de lecture : 2 min.

Cascades de lumière, pluies d’étoiles et déluge de fleurs dans un musée: le collectif artistique japonais teamLab a ouvert à Tokyo sa nouvelle exposition permanente d’art numérique immersif, après avoir attiré plusieurs millions de visiteurs dans une version précédente.

Au fil d’un véritable labyrinthe niché sous le plus haut gratte-ciel du Japon (330 mètres), plus d’une cinquantaine d’installations interagissent, entre elles et avec le public, de flots numériques s’ouvrant sous les pieds des visiteurs à des pétales s’éparpillant à leur approche.

(Photo AFP)

“Notre objectif est de toucher les gens et de les amener à réfléchir sur la vie et le monde d’une manière plus positive”, explique à l’AFP Toshiyuki Inoko, le directeur de teamLab, disant vouloir proposer “des expériences inédites, en montrant une beauté nouvelle et jusque-là inconnue”.

Pour ce nouveau projet, intitulé teamLab Borderless et logé au sein du complexe immobilier tokyoïte Azabudai Hills, “notre travail s’inscrit dans la continuité de nos recherches passées, tout en proposant une expérience nouvelle”, détaille M. Inoko.

Au-delà des images et des sons, les installations font appel à l’odorat et au goût. Thé et glace consommés dans le musée deviennent aussi des oeuvres d’art qui se recouvrent de fleurs et de feuilles.

L’humain “perçoit le monde avec son corps, mais aujourd’hui notre perception du monde est souvent réalisée via la télévision ou internet. Nous voulions donc créer une expérience” faisant appel à tous les sens, dit M. Inoko.

TeamLab, un groupe d’artistes qu’il a co-fondé en 2001, a présenté ses installations dans le monde entier, de New York à Paris en passant par Singapour. Il possède par ailleurs des lieux d’exposition permanente à Shanghai, Macao ou Pékin, ainsi que déja un autre musée à Tokyo.

Le précédent teamLab Borderless avait accueilli les visiteurs dans le quartier d’Odaiba en bord de mer de 2018 à 2022, attirant des foules de visiteurs, y compris des VIP comme Kim Kardashian, Katy Perry ou Elon Musk, qui ont partagé des images de leur expérience sur les réseaux sociaux, alimentant le buzz.

Cette exposition avait décroché en 2019 le Guinness World Records du musée le plus visité au monde, après avoir reçu cette-année là près de 2,2 millions de visiteurs.

AFP