Tourisme – L’échange de maisons, une formule rare qui a ses adeptes

En maison ou en appartement, propriétaire ou locataire, l'échange de maisons est fait pour tout le monde. (Photo HomeExchange)
Temps de lecture : 3 min.

HomeExchange est une société qui, depuis une trentaine d’années, vante le principe de l’échange de maisons, jugé “plus responsable” que les autres types d’hébergement touristique. “Nous sommes fiers de promouvoir un voyage plus lent, plus conscient, et favorisant les vraies rencontres” explique Céline Omnes, qui a posé ses valises à Tahiti pour un an avec mari et enfants, et dont la plupart des hébergements ont été négociés dans ce cadre de HomeExchange. “Nous sommes aujourd’hui plus de 150 000 membres dans 145 pays à construire ensemble l’avenir du voyage en partageant la conviction que l’échange de maisons est le moyen le plus authentique, le plus humain et le plus responsable de découvrir de nouveaux endroits, de nouvelles cultures, de nouvelles personnes“. Entretien.

• Comment profitez-vous à titre personnel de ce système d’échange de maisons ?

Nous avions programmé un tour du monde grâce au système d’échange de maisons, pas nécessairement réciproque, le départ était prévu le 20 mai 2020… Mais la pandémie a eu raison du projet. Mais nous n’avions qu’une seule envie, partir quand même sur l’une de nos destinations favorites, la Polynésie française ! En octobre 2020, nous sommes venus avec nos deux plus jeunes enfants, passer 3 mois en Polynésie française. Nous faisions l’instruction en famille durant ce trimestre. Trois mois de rêve, en échange de maisons, avec des rencontres incroyables, la visite de Moorea, Huahine, Bora, Raiatea, Tahaa, Maupiti, Rangiroa et Tikehau… A Rangi nous étions en “échange en hospitalité”, c’est-à-dire que la famille était présente avec nous dans la maison. Idem à Punaauia, dans une maison coup de cœur à la Pointe des pécheurs!

• Comment fonctionne le système d’échange de maison?

Le système propose plusieurs possibilités; des échanges réciproques classiques, des échanges réciproques non simultanés et des échanges contre GuestPoints (GP). C’est ce dernier système que nous utilisons le plus souvent, surtout pour des voyages lointains. Nous prêtons notre maison lorsque nous sommes absents, nous gagnons ainsi des GP. Et à notre tour, nous les dépensons lors de nos voyages chez nos hôtes, leur offrant des GP pour notre séjour. Ce système permet une grande liberté, sans contrainte de réciprocité. Et cela ouvre plus de perspectives : pas de calendriers scolaires identiques, ou de zones géographiques à faire matcher…

• Le service est-il payant ?

Il y a un abonnement annuel qui comprend des garanties efficaces et l’assurance en cas de dommages. Le montant est de 159€/an (19 000 F) pour la première année puis 130€ (15 500 F) les années suivantes. Ce tarif est donc très rapidement rentabilisé. Une fois l’abonnement payé, nous avons la possibilité de faire autant d’échanges que nous le souhaitons, ils sont couverts par les garanties. Elles comprennent l’aide en cas d’annulation et la prise en charge si nécessaire en hôtel. Elles incluent aussi une caution en cas de petit dommage ou une assurance jusqu’à un million de US dollars en cas de dommage grave.

• Depuis combien de temps utilisez-vous cette formule ?

Depuis plus de 8 ans. Nous partons souvent lors des vacances scolaires, nous n’avons plus que le transport à payer. Régulièrement, les hôtes prêtent leur voiture, ce qui est un “petit plus” très avantageux. Mais attention, l’aspect économique est loin d’être le seul intérêt de la plateforme d’échange. Il s’agit d’une communauté bienveillante, accueillante, avec pour les membres la volonté de partage. C’est très loin de l’esprit de la location. Les invités n’attendent pas les même choses que lorsqu’ils paient une prestation, qui doit être parfaite. Ici, on accueille un invité comme un membre de la famille. Les hôtes partagent leur bon plans, présentent les voisins… Bref, c’est une expérience très immersive.

• Où allez-vous loger en Polynésie française?

Chez nos amis à la Pointe des pêcheurs pendant une année, hors vacances scolaires, et nous irons dans les iles. Les échanges avec Moorea et Huahine sont déjà calés. On espère aussi aller à Fakarava, mais pour le moment il n’y a pas de maison disponible en échange sur cette île. Nous irons dans plusieurs maisons différentes, à Faaa, Papeete, Punauia, Moorea…

• Grâce à ce système, quelle est l’économie réalisée en un an? 

En 2023 nous avons passé 36 nuits en échange : Paris, Bretagne, Corse, Séville, Nîmes, Marseille… Aucun frais d’hébergement donc une économie conséquente. Mais encore une fois, ce n’est pas l’essentiel dans l’échange. En conséquence, on aime en profiter pour aller un peu plus au restaurant, effectuer des excursions, des sorties sur les motu…

Site internet : https://www.homeexchange.fr/?ae=596

Instagram : https://www.instagram.com/echangetourdumonde