Football – La sonorisation des arbitres bientôt expérimentée en France

Anthony Gautier, directeur technique de l'arbitrage, à la FFF.
La Fifa a autorisé le football français à expérimenter la sonorisation partielle des arbitres, a confirmé jeudi à l'AFP Anthony Gautier, directeur technique de l'arbitrage, à la FFF. (Photo FFF)
Temps de lecture : 2 min.

La Fifa a autorisé le football français à expérimenter la sonorisation partielle des arbitres, a confirmé jeudi à l’AFP Anthony Gautier, directeur technique de l’arbitrage, à la FFF, une information du journal L’Equipe.

“Je parle de sonorisation partielle parce qu’elle concerne uniquement l’explication de la décision prise par l’arbitre dans le cadre de l’appel à la VAR” détaille à l’AFP, M. Gautier.

Autrement dit, lors d’une action litigieuse nécessitant le recours à la vidéo assistance, l’arbitre expliquera sa décision à l’aide d’un micro aux acteurs du match, aux spectateurs et aux téléspectateurs. Son micro sera coupé pour tout le reste de la partie.

“Notre objectif est de pouvoir tester ce dispositif de sonorisation partielle dès la fin de cette saison. On aimerait qu’il soit mis en place pour la finale de la coupe de France féminine, les play-offs de la D1 Arkéma et la finale de la coupe de France masculine, si les conditions technologiques sont réunies” insiste le patron des arbitres français.

La France, candidate à cette expérimentation, avait essuyé plusieurs refus de la part de la FIFA avant d’obtenir son feu vert la semaine passée.

La Fédération française de football doit désormais trouver des moyens techniques et des stades suffisamment équipés pour répondre au cahier des charges de la FIFA.

Elle commencerait cette expérimentation de sonorisation partielle des arbitres au printemps, avec un match de football féminin, comme Jean-Michel Aulas, le vice-président de la FFF en charge du secteur, en avait exprimé le souhait lorsqu’il avait rencontré tous les dirigeants de clubs, le 6 février dernier à Paris.

La finale de la Coupe de France féminine aura lieu le samedi 4 mai au stade de la Mosson à Montpellier.

Les play-offs de la D1 Arkéma se tiendront le 12 mai pour les demi-finales, le 18 mai et le 19 mai pour la petite finale et la finale.

La finale de la coupe de France masculine, programmée le 25 mai, qui ne peut se dérouler au Stade de France, en pleine réfection avant les J.O de Paris, doit encore trouver son point de chute.

AFP