Le Pays réfléchit à de nouvelles actions en faveur de la jeunesse pour “les dix prochaines années”

Le Pays ambitionne de définir, au sein d’un schéma directeur, la vision et les orientations stratégiques visant à guider les actions en faveur de la jeunesse polynésienne au cours des dix prochaines années. (Photo archives ACL/LDT)
Temps de lecture : 2 min.

La première réunion de la commission de cadrage des travaux d’élaboration du schéma directeur de la jeunesse s’est tenue le vendredi 1er mars. Présidée par Moetai Brotherson, président du Pays et Nahema Temarii, ministre des Sports, cette réunion a réuni quelques ministres du gouvernement, des représentants de l’État, des communes, des confessions religieuses, ainsi que des associations de jeunesse et d’éducation populaire.

La création de cette commission de cadrage marque le point de départ de la démarche participative d’élaboration du schéma directeur de la jeunesse et le lancement d’une dynamique collective. (Photo : Présidence)

La création de cette commission de cadrage marque le point de départ de la démarche participative d’élaboration du schéma directeur de la jeunesse et “le lancement d’une dynamique collective basée sur un dialogue avec les principales parties prenantes concernées et la prise en compte des besoins exprimés sur le terrain”.

Une ambition gouvernementale

Le Pays ambitionne de définir, au sein d’un schéma directeur, la vision et les orientations stratégiques visant à guider les actions en faveur de la jeunesse polynésienne au cours des dix prochaines années. Pour ce faire, une vaste démarche de consultation sera amorcée auprès des acteurs clés de la jeunesse polynésienne dans les cinq archipels de la Polynésie française.

La population sera notamment invitée à proposer des actions concrètes en faveur des jeunes. Ces propositions d’actions seront ensuite examinées, sélectionnées et priorisées par les membres de ladite commission de cadrage, “afin de définir la vision commune et partagée de ses membres”. 

La gouvernance de la politique publique en faveur de la jeunesse fera l’objet d’une attention particulière lors de ces travaux. La mise en œuvre du schéma directeur de la jeunesse nécessitera en effet “une action interministérielle forte, le développement de synergies entre l’État, le Pays et les communes, ainsi qu’une étroite collaboration du mouvement des associations de jeunesse et d’éducation populaire”.